"Cuisiner cru" - Naturo-Passion.com

« Cuisiner cru »

Cuisiner cru_Naturo-PassionL’alimentation crue ne se résume pas qu’aux jus et aux graines germées. Cette « cuisine » est l’une des plus créatives et commence à gagner ses lettres de noblesse en France, tandis qu’aux Etats-Unis on trouve déjà depuis de nombreuses années des grands chefs de « raw food » (alimentation crue).

J’ai souhaité vous présenter le très beau livre « Cuisiner cru » de Leïla Drissi, Charles Hieronymi (photos) et Xavier Boulière et j’ai interviewé ce dernier, naturopathe, qui va nous partager sa passion de la cuisine crue, avec une recette en cadeau pour les lecteurs de Naturo-Passion, une mousse au chocolat sureprenante de par ses ingrédients, je ne vous en dis pas plus, c’est à la fin de cet article.

Florian Kaplar : Bonjour Xavier Boulière, vous êtes naturopathe de formation et êtes devenu chef de cuisine « raw food », pouvez vous nous raconter votre parcours ? Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser à l’alimentation crue et vivante ?

Xavier Boulière  : Bonjour Florian. Après avoir enseigné le tennis pendant plusieurs années, j’ai décidé d’étudier la naturopathie en 2006. L’importance de la nutrition dans la santé m’intéressait beaucoup mais c’est la rencontre avec mon épouse Leïla qui fût le vrai déclencheur. Elle m’a fait découvrir la cuisine crue en préparant notamment une tarte à l’avocat sucré. J’ai adoré !

Conquis par ce mode de préparation sain et délicieux, je suis partis en Californie apprendre la « Raw Vegan Food » au Living Light Culinary Art Institute et ouvre un service traiteur cru prés d’Ajaccio en 2011.

F. K. : Le passage à une alimentation crue peut parfois conduire à certaines carences ou dérives et on a pu lire ci et là des témoignages de personnes qui disent avoir mis leur santé en danger en adoptant une alimentation strictement crudivore. Quels sont vos conseils en tant que naturopathe ? Quels sont les principaux écueils à éviter ?

X. B. : Je pense qu’une alimentation crue, si elle est bien pratiquée, est excellente pour la santé à condition de respecter deux ou trois règles de bases :

– La qualité des ingrédients (Privilégiez les produits fraîchement récoltés et si possible bio)

– Le volume des portions (Mangez d’assez grandes portions de fruits et légumes afin de fournir à votre organisme la quantité nécessaire de nutriments dont il a besoin. Je conseil vivement les smoothies qui sont parfaits pour cela !)

– La variété (Sachez varier votre alimentation et incorporer des aliments essentiels : graines germées, noix trempées, jeunes pousses, jus d’herbes, super aliments, etc.Pyramide_ raw_ food_Naturo-Passion

Vous pouvez très bien manger plus de cru au quotidien sans forcement être strictement crudivore. Faites votre expérience, ajoutez peu à peu plus d’ingrédients crus dans votre alimentation quotidienne et voyez comment vous vous sentez. Personnellement, ça me réussit très bien !

F. K. : Vous avez signé avec Leïla Drissi un magnifique livre dédié à l’alimentation crue « Cuisiner cru » (éditions Alternatives) avec 70 recettes « raw food », créatives et appétissantes. Qu’est ce qui vous a donné l’envie de publier ce livre ?

X. B. : L’idée de la création du livre vient de Leïla, c’est un projet qu’elle avait depuis longtemps. Aussi, nous avons eu la chance de découvrir des restaurants « raw food » aux Etats-Unis et la simple idée de pouvoir en faire de même en France nous traversait l’esprit. Pourquoi pas partager un peu notre expérience et transmettre des informations sur la cuisine crue au travers de ce livre ?!

F. K. : Se mettre au cru nécessite quelques achats assez conséquents : mixeur, extracteur de jus, déshydrateur, etc. Est-ce un frein à la diffusion de ce type d’alimentation ?

X. B. : A première vue, oui sans aucun doute.

Mais si vous y regardez de plus prêt, vous pouvez très bien manger cru sans aucun matériel ! Rien ne vous empêche de manger des fruits, des crudités, des salades (à conditions de bien mâcher bien évidemment ).

Il existe aussi de nombreuses recettes très simples nécessitant très peu de préparation et pour ceux qui souhaitent démarrer, investissez dans un bon mixeur (en particulier pour faire des smoothies) vous ne serez pas déçus !

F. K. : L’alimentation crue n’est-elle qu’une mode ou s’inscrit-elle dans un mouvement durable ? Les Français semblent rester très attachés à leur patrimoine gastronomique où les végétaux ont encore peu de place, vont-ils selon vous suivre ce mouvement ?

X. B. : N’oublions pas que durant des centaines de milliers d’années, les humains ont consommé une nourriture exclusivement crue avant de découvrir l’usage du feu et donc de la cuisson. L’alimentation crue existe donc depuis toujours mais la cuisson et les modifications chimiques nous en ont écarté. Je vois plus l’alimentation crue comme un facteur de santé donc dans un mouvement durable.

Quand à l’avenir des Français en matière de gastronomie, le temps seul le dira. On peut toujours rêver, pourquoi-pas un jour trouver dans un grand restaurant gastronomique une tartelette à l’avocat sucré.

F. K. : Le mot de la fin ?

X. B. : « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester » (proverbe indien).

Et en super cadeau, Xavier Boulière nous offre cette recette tirée du livre, une recette de mousse au chocolat de dernière minute.

Mousse au Chocolat Dernière Minute

Mousse au chocolat de dernière minute_Naturo-Passion

Voici une recette de mousse au chocolat express ! Je vous recommande de toujours laisser dans votre congélateur 3 ou 4 avocats bien mûrs ainsi que quelques bananes qui pourront toujours vous dépanner si vous avez des invités de dernière minute. Autre avantage, vous n’aurez pas besoin de mettre cette mousse au chocolat au réfrigérateur avant de la servir !

Préparation : 10 minutes
Portion : 2 personnes
Ustensile : blender
Conservation : 2 jours
Difficulté : Facile
 
Ingrédients:
1 avocat pelé et dénoyauté
2 bananes pelées et coupées en morceaux
3 C. soupe de poudre de cacao
1 C. soupe de sirop d’agave
1 C. soupe de poudre de vanille
1 pincée de sel
1 pincée de cardamome en poudre
 
Préparation:
1. Mettez l’avocat, les bananes et le sirop d’agave dans le blender. Mixez.
2. Ajoutez le cacao, la vanille, la cardamome et le sel puis mixez à nouveau jusqu’à l’obtention d’une texture onctueuse.
3. Mettez au réfrigérateur une heure minimum avant de servir.
4. Vous pouvez conserver cette mousse 2 jours au réfrigérateur dans un récipient en verre hermétique.
 

Portez-vous bien !

 Florian KAPLAR
© Naturopathie Passion

8 comments

  1. Mélanie dit :

    Quel plaisir de voir un article sur le cru!
    Je me suis découverte très tardivement intolérante au gluten… et depuis, j’ai découvert les effets fabuleux de l’éviction de celui-ci sur ma santé, ma vitalité et mon confort général de vie ( finis la fatigue et les maux de ventre…). Cela m’a poussé à m’intéresser de plus en plus à l’alimentation. L’alimentation, cet acte de se nourrir plusieurs fois par jour, est apparu comme la clé d’une vie en santé! Et de fil en aiguille, tout cela m’amène à l’alimentation vivante. Une nouvelle façon de se reconnecter à la nature, manger des aliments vivants, frais, goûteux, riches en nutriments, et si facile à digérer et assimiler. Effectivement, je n’ai pas encore la panoplie complète du crudivore, juste un blender très puissant pour faire de délicieux smoothies. Mais ce n’est que le début d’une exploration fascinante pour redécouvrir les goûts, les couleurs et bien sûr des recettes à créer à l’infini. Bien entendu, cette démarche ne correspondra pas à tout le monde, mais mettre plus de cru dans son assiette est déjà un pas vers plus d’énergie au quotidien, pour profiter de chaque instant!
    Merci pour vos newsletters, très instructives et enrichissantes.
    M.

  2. Lunesoleil dit :

    Je vous souhaite un prompt succès pour votre livre ♥♥

  3. Shadia dit :

    ça fait un moment que je pense basculer vers le cru et votre article m’a finalement convaincu à me lancer. Merci.

  4. Karolina dit :

    Bonjour,
    « Crudivore » depuis de nombreuses année et enseignante d’alimentation vivante, je suis contente de voir un bon article sur ce sujet! Je souhaiterais juste préciser, que manger cru (principalement des fruits et des feuilles vertes avec un peu d’oléagineux!)c’est un excellent moyen de guérir physiquement et émotionnellement. Mais comme Xavier le précise, on mange BEAUCOUP! C’est une nourriture la plus riche en vitamines et minéraux, donc elle ne provoque pas de carences, elle les « soigne ». Et même manger juste plus de cru tous les jours donne des bons résultats.
    Karolina

  5. Jean-Elie dit :

    Bonjour et merci à vous deux pour cette interview . Je suis passé au cru (entre 70 et100 % selon les jours ) depuis 4 mois environ ,avant c’était déja 30/ 40 avec une portion de protéines animales par semaine . En plus de ce changement j’ai arrété gluten et lait. Résultats de courses : la fin d’une anesthésie de10/15 ans(j’en ai 43 ). Je cosomme beaucoup de salades utra variées,des jus avec extracteur,graines germées ,oléagineux mais je vais me pencher maintenant sur la gastronomie crue .
    Longue et heureuse vie à tout le monde.
    J-Elie

  6. Solange Aimé dit :

    J’aime beaucoup cette pyramide cru. Elle me semble très « vrai ». Perso je rajouterai un peu de viande, poisson et oeufs cru pour ceux qui le souhaite.
    « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester » (proverbe indien). > Je ne connaissais pas ce proverbe, j’aime beaucoup. Je retiens 😉
    Concernant le fait de beaucoup manger je ne suis pas forcément d’accord à 100 %.
    Je ne pense pas qu’il faille dire aux gens de beaucoup manger, mais de manger à leur faim! S’ils ont besoin de beaucoup manger qu’ils mangent beaucoup.
    C’est vrai qu’en générale quand on débute dans le cru les gens ont besoin de beaucoup manger. Mais en générale avec le temps on mange de moins en moins, tout simplement par ce qu’on en ressens pas le besoin.
    Solange Aimé (tombée dans le cru il y a 7 ans)

  7. Très bon choix ce livre !
    Il a l’avantage de faire découvrir l’alimentation crue par un aspect séduisant et relativement simple. Je dis relativement car il faut quand même s’équiper d’un déshydrateur pour certaines recettes, mais le contenue donne envie de s’équiper !
    Je le recommande à mes patients depuis quelques mois.

  8. Tisse dit :

    Bonjour
    Merci pour ce bel entretien dénué de sectarisme ; une petite question : j’ignorais que l’on pouvait mettre au congélateur avocat et banane – combien de temps peut-on les garder au congélateur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité