Découvrez la chlorella, une microalgue aux nombreuses vertus santé ! - Naturo-Passion.com

Découvrez la chlorella, une microalgue aux nombreuses vertus santé !

chlorellaCette microalgue, moins connue que la spiruline, n’en demeure pas moins avoir de nombreux atouts et surpasse même sa rivale sur certains points, notamment en ce qui concerne la vitamine B12.

Considérée comme un super aliment, la Chlorella est une micro algue d’eau douce utilisée comme agent détoxifiant et stimulant et qui se consomme sous forme de complément alimentaire.

Notre organisme détoxifié, enrichi de précieux nutriments est capable de mieux résister aux agressions extérieures. Les fibres de la Chlorella captent naturellement les métaux lourds et les polluants chimiques tels que les dioxines, PCBs… Ces fibres, non assimilables par l’organisme, sont naturellement éliminées via les selles, favorisant ainsi le nettoyage ou détoxification.

Composition de la chlorella

Chlorella_Composition_FR160414

Credit: Chlorella Echlorial®

La Chlorella, encore appelée Chlorelle, est considérée comme un aliment d’intérêt national pour la santé au Japon. Elle est le complément alimentaire le plus connu et le plus utilisé dans ce pays depuis plus d’une trentaine d’années.

En France la Chlorella est reconnue comme alimentaire par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) depuis 2004 qui autorise sa commercialisation en tant que complément alimentaire.

Comment expliquer la capacité de la Chlorella à faire réagir notre organisme ? Pourquoi et surtout comment la Chlorelle nous est-elle aussi bénéfique ?

Notre métabolisme cellulaire fonctionne grâce à un système enzymatique complexe. Or il se trouve que les polluants que nous absorbons, tels que les métaux lourds, les dioxines et autres poisons, viennent durablement perturber le système enzymatique en bloquant son fonctionnement. La Chlorella par son action détoxifiante va libérer les enzymes et redonner à notre métabolisme ses pleines capacités de fonctionnement.

La composition de la chlorella est très riche en éléments qui sont dits « facteurs de croissance » (CGF pour Chlorella Groth Factor) tels que certain(e)s protéines, peptides, vitamines, acides gras …. Les « facteurs de croissance » sont aujourd’hui reconnus capables de revitaliser, de stimuler le développement cellulaire donc le métabolisme physiologique. Les « facteurs de croissance » commencent à être étudiés en médecine régénératrice ou réparatrice, notamment pour renforcer les os victimes d’ostéoporose, pour aider à la cicatrisation des plaies chez les diabétiques…

Afin d’en savoir plus sur cette microalgue, j’ai interrogé Muriel Cathaud, docteure ès sciences et professeure des universités.

Interview-image

 

Muriel Cathaud

 

 

 

 

 

 

Bonjour Muriel Cathaud. Pouvez-vous dire aux lecteurs de Naturo-Passion qui vous êtes, ce que vous faites et pourquoi vous vous intéressez à la chlorella ?

Cela fait plus de 16 ans que je m’intéresse de très près aux micro-algues et plus particulièrement à la Chlorella. Cela fait 13 ans déjà que je distribue la Chlorella Echlorial®, cultivée en Allemagne !

Pour moi, l’aventure Chlorella a commencé par une histoire d’amitié avec le Professeur Karl Herman Steinberg. Directeur d’un laboratoire de chimie de l’université de Leipzig en Allemagne. Nos chemins se sont croisés, pour la première fois en 1982, à l’université où je préparais ma thèse. Nos parcours de vie éloignés mais nous sommes restés amis.

Le Pr. Steinberg a participé à la mise au point du système de production des micro-algues sous tubes de verre en Allemagne dont bien des points ont été brevetés. Il s’agit d’un mode de culture original et unique de micro algues.

Il m’a convaincu de l’intérêt de la Chlorella pour notre santé et plus particulièrement la Chlorella très pure produite sous tubes de verre. Après études et tests, j’ai été convaincue. J’ai ainsi accepté en 2002 d’assurer la distribution de la Chlorella allemande pour la France et les pays francophones.

Durant toutes ces années, mes expériences, mais aussi les nombreux échanges que j’ai eus avec les consommateurs de chlorella, m’ont apporté de précieuses connaissances dont je fais profiter tous ceux qui la découvrent pour la première fois.

Au printemps 2014 j’ai terminé la mise à jour de la bibliographique scientifique sur la Chlorella. Je l’ai rassemblée dans un petit livre de connaissances et témoignages sur la Chlorella le Super Aliment Santé !

Au terme de ce travail important, je suis encore plus que jamais convaincue de l’intérêt sur notre santé de cette petite algue précieuse !

Quels sont les bienfaits reconnus scientifiquement de cette algue ?

Je ne vais vous parler que de deux principaux bienfaits reconnus scientifiquement, la détoxification et la stimulation du système immunitaire de la Chlorella mais cette petite algue a bien d’autres vertus. Elle est précieuse pour notre santé, au-delà des études, de très nombreux témoignages le confirment.

La Chlorella est de plus en plus connue pour ses propriétés détoxifiantes. Elle élimine naturellement de notre organisme, les métaux lourds, dioxines, composés aromatiques organochlorés tels que les PCBs. Ces capacités détoxifiantes ont été étudiées et sont publiées dans bon nombre d’articles scientifiques.

La Chlorella est capable de fixer les polluants (métaux lourds, dioxines …) grâce à sa membrane qui n’est pas assimilée par l’organisme. Elle renferme aussi de multiples composants comme des pigments chlorophylliens et des glycoprotéines de très petite taille qui participent à la détoxification. Les éléments toxiques, une fois qu’ils sont fixés par les fibres de la Chlorella, sont éliminés de l’organisme par les selles.

Il est prouvé depuis bien longtemps que les métaux lourds (mercure, le plomb, le cadmium … ), mais ou encore les dioxines ou les composés aromatiques organochlorés (les PCBs), peuvent être responsables de troubles sévères et favoriser des maladies tels que : mycoses, cancer, sclérose en plaques, dérèglements de la thyroïde, fibromyalgie ….

Par ailleurs, la chlorella stimule nos défenses naturelles, des études le prouvent ! Des études scientifiques ont montré en effet que la chlorella a des capacités à stimuler notre système immunitaire. Elle renforce notre résistance aux agressions environnantes, voire même aux tumeurs et elle nous permet de mieux vieillir.

Un exemple de l’efficacité de la chlorella sur notre système immunitaire est son action sur l’herpès labial et sur les problèmes liés aux candidas albicans. Sur le site www.echlorial.fr, des détails sont donnés avec les études et leurs références scientifiques.

N’y a t-il pas de danger à ingérer cette algue susceptible d’accumuler des métaux lourds et des polluants dans les milieux où elle est cultivée/extraite ?

Effectivement, la chlorella accumule les polluants lorsqu’elle entre à leur contact. Ses capacités à chélater (accrocher) les métaux lourds et certains polluants chimiques font qu’elle va servir d’agent nettoyant de son milieu de culture.

Il est donc indispensable de consommer une chlorella très pure. C’est la cas de la chlorella cultivée dans des tubes de verre en Allemagne. Elle est issue d’un mode de culture contrôlé et isolé des polluants extérieurs.

J’en profite pour vous dire que malgré ce que certains vendeurs de chlorella avancent, il n’existe pas de chlorella certifiée bio. Ce label est donné par l’Europe et à ce jour le cahier des charges qui permettrait de labelliser une production de micro algues Bio, n’est pas défini.

Quels sont les atouts de la chlorella que vous commercialisez par rapport aux autres marques ?

Il existe plusieurs modes de culture des micro-algues. La plupart des cultures industrielles sont faites à « ciel ouvert » ou dans des réacteurs. Ces modes de culture sont très rentables.

Notre Chlorella Echlorial, cultivée sous tubes de verre à la lumière naturelle est à l’abri des polluants extérieurs qui proviennent de l’air (le vent, les insectes, les oiseaux), ou de l’eau (pluie), la terre (poussières). Cette culture s’effectue en milieu sécurisé. Tous les « entrants » sont contrôlés.

La production de la Chlorella Echlorial est faite en tubes de verre, en Allemagne. Cette production est coûteuse mais elle permet d’obtenir une microalgue d’une grande pureté.

NOTE POUR LES VÉGÉTALIENS ET VÉGANES

La chlorella produite en tubes de verre constitue une source fiable (preuves à l’appui + cette étude d’octobre 2015) et naturelle de vitamine B12 pour les végétaliens, même si les bénéfices de la chlorella vont bien au-delà du seul apport de vitamine B12.

*

*          *

Pour en savoir plus sur la chlorella, n’hésitez pas à vous procurer le livre de Muriel Cathaud, le plus complet en langue française. Il constitue un véritable bilan de connaissances sur la chlorella, expose les vertus santé reconnues scientifiquement et rassemble les principales références bibliographiques sur le sujet.

 

CADEAU !!!
Les lecteurs de Naturo-Passion, qui enverront à la société Echlorial leur témoignage après avoir testé leur chlorella, recevront sur demande un exemplaire du livre « Chlorella, le super aliment santé »

NB : l’auteur de ce blog n’a aucun lien commercial avec la société Echlorial et n’a reçu aucune rétribution de cette société.

Portez-vous bien !

 Florian KAPLAR

© Naturo-Passion

6 comments

  1. sylvain dit :

    Attention, il n’existe pas d’étude sur l’assimilation de la b12 de la chlorella sur l’humain . Ce n’est donc pas une source fiable.

  2. Chris dit :

    Superbe article ! Mais en ce qui concerne la b12, j’avoue avoir aussi un doute quant à sa biodisponibilité.

  3. Plusieurs références sont indiquées dans la note à l’attention des véganes quant à la biodisponibilité de la vitamine B12 contenue dans la chlorella.
    Et cette étude américaine de l’université « Virginia Commonwealth » de Richmond, publiée en octobre 2015 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26485478?dopt=Abstract) vient confirmer les précédentes : « Les résultats de ce travail suggèrent que la vitamine B12 présente dans la chlorella est biodisponible et constitue, en tant que supplémentation alimentaire, un moyen naturel pour les végétariens et les végétaliens d’obtenir ainsi la vitamine B12 dont ils ont besoin. »

  4. Bonjour, toutes les chlorelles ne contiennent pas de B12, effectivement. Seule la chlorella cultivée dans des conditions naturelles en contient. La production de chlorella en fermenteur par exemple n’est pas une production naturelle. La B12 est assimilée par la chlorella lorsqu’elle est cultivée dans un écosystème naturel riche d’une vie bactérienne.

    Sur le sujet de la biodisponibilité de la B12 dans la chlorella :
    La vitamine B12 est une biomolécule complexe appartenant à la famille des cobalamines. Elle existe dans la nature sous plusieurs formes mais toutes ne sont pas utilisables (actives) par l’homme. Celle qui est reconnue efficace pour les animaux supérieurs dont l’homme fait partie est la vitamine B12 sous forme de méthylcobalamine et d’adénosylcobalamine. Elle est le cofacteur de deux enzymes, la méthionine synthase et méthylmalonyl-CoA mutase
    La polémique autour de la présence ou non de B12 active, qui perdure encore à ce jour, vient du fait que cette vitamine complexe a demandé de nombreuses années avant de révéler l’existence de ses nombreuses formes et que les méthodes d’analyses utilisées (par exp le test leishmanii L. microbienne), ne permettent pas toujours la distinction entre les formes actives et inactives.
    Dans la nature, la vitamine B12 ne peut être produite que par certaines bactéries et par les archéobactéries (microorganismes unicellulaires procaryotes).
    Les pseudo-vitamines B12 ou B12 analogues sont différentes dans leur structure chimique, elles sont biologiquement inactives.
    La prise simultanée des deux vitamines B12 active et inactive peut conduire à un résultat nul dû à une réaction d’inhibition compétitive entre les deux biomolécules.
    100% de la vitamine B12 de la chlorella cultivée sous tube de verre est active, alors que seulement 10 à 20% de la B12 de la spiruline cultivée en milieu naturel est active.
    N’hésitez pas à nous contacter sur notre site si vous avez des questions particulières http://www.echlorial.fr
    Sources : Nutritional Supplementation with Chlorella pyrenoidosa Lowers Serum Methylmalonic Acid in Vegans and Vegetarians with a Suspected Vitamin B12 Deficiency [Merchant RE1, Phillips TW1, Udani J2.]. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26485478 Characterization and bioavailability of vitamin B12-compounds from edible algae [Watanabe F1, Takenaka S, Kittaka-Katsura H, Ebara S, Miyamoto E.].http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12656203 Algae as vitamine B12 source [Jörg Ullmann] http://www.paracelsus-magazin.de/alle-ausgaben/83-heft-032015/1359-algen-als-natuerliche-vitamin-b12-quelle.html

  5. Graeme Lang dit :

    First of all I apologise for communicating in English. My French is not very good unfortunately.

    I have a daughter aged 3.5 years. I am concerned that she may have been adversely affected by the toxic heavy metal materials that are included in vaccines.

    I have read that the algae « Chlorella » is very effective in removing such toxins from the body and can be used in conjunction with Cilantro which frees the Heavy Metal from the body tissues, sends it to the Liver from where it is passed into the intestines where it is captured by the Chlorella and prevents it from being reabsorbed into the bloodstream.

    I want to start giving my daughter Chlorella but my wife is concerned about the dosage. To me it appears that Chlorella is a natural food and so it is not possible to overdose or bring about adverse effects so long as the dose is increased gradually.

    So my question is, is Chlorella safe to give to children and if so what is the maximum dosage (in grams per day) for heavy metal detoxification for a 3.5 year old child?

    Any advice you could give would be appreciated.

    Many thanks

    Graeme

  6. Hello Graeme and thank you for your message. You are absolutely right, Chlorella is a 100% natural micro alga and there is no risk of over dose. Giving it to children isn’t a problem either, however we would recommend powder instead of tablets in order to avoid any problem during ingestion. Also, for such a young child we would not recommend following the Dr Klinghardt program either as it can be a little intense. Start with a 3 month cure with three tea spoons per day mixed within the food and see how it goes. Do not introduce the garlic and coriander too soon, do it progressively : closely watch how intestinal behavior evolves and adjust accordingly. Our website also is in English, but don’t hesitate to send us a message directly through our contact form if you have other questions. http://www.echlorial.fr/en

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité