Herboristerie : rétrospective de l'INA - Naturo-Passion.com

Herboristerie : rétrospective de l’INA

L’Institut National de l’Audiovisuel (INA) nous offre cette très belle rétrospective de 40 ans de télévision en trois volets : l’herboristerie en voie d’extinctionla phytothérapie florissante et l’aromathérapie essentielle, que je vous invite à découvrir. Andrée Journiac, la dernière herboriste à avoir obtenu le diplôme, Dr Jean Valnet, Suzanne Robert (Tata Tisane), et bien d’autres encore…

L’herboristerie en voie d’extinction

Utilisées depuis la nuit des temps par tous les peuples, les plantes médicinales ont été délaissées en France à partir des années 50 au profit des médicaments chimiques synthétiques. Pourtant près d’1/3 des médicaments sont aujourd’hui encore issus d’extraits de plantes.

Santeplantes620349

 

Les herbes médicinales de la Drôme, 1981

Les premières victimes de cette évolution sont les herboristeries traditionnelles qui ont quasiment disparues. Officiellement, les herboristes n’existent plus depuis 1941 : le diplôme a été supprimé par le régime de Vichy, qui céda cette spécialité aux pharmaciens d’officine. En 1979, la télévision interviewait Andrée Journiac, la dernière herboriste à avoir passé ce diplôme.

La dernière herboriste, 1979

Seuls ceux qui exerçaient avant cette date ont eu le droit de continuer leur activité fragilisant ce savoir-faire ancestral.

Histoire des herboristes, 1974

En avril 2013, Michel Pierre l’un des derniers herboristes de Paris, comparait devant la justice pour « exercice illégal de la profession de pharmacien ». Il offre pourtant ses conseils depuis plus de 40 ans, prépare et met en sachets des plantes médicinales à l’Herboristerie du Palais-Royal, la plus ancienne de France. En 2005, il évoquait déjà les risques de fermeture de son officine.

Herboristerie menacée de fermeture, 2005

=> A propos de MIchel Pierre, vous pouvez lire ces deux articles : « Michel Pierre de l’Herboristerie du Palais Royal condamné en appel » ainsi que cette interview que j’ai faite à la sortie de son livre « Les plantes du bien-être ». 

La plante concentre une multitude de principes actifs que l’herboriste connait parfaitement. Posologie, qualité mais aussi mode d’administration de la plante constituent des critères importants dont il faut tenir compte avant toute utilisation.

Portrait d’une herboriste, 2012

La phytothérapie florissante

L’attrait pour les plantes et les remèdes de grand-mères est néanmoins toujours vivace : gélules, capsules, poudres, crèmes, infusions… De plus en plus de personnes ont recours à la médecine naturelle aussi appelée phytothérapie. En 1976, l’écrivain anglais Lawrence Durrell raconte comment il est venu à bout d’un eczéma récalcitrant à l’aide de plantes.

L’homme des simples, 1976

Troubles digestifs, maux de gorge, nervosité, insomnie, rhume… les plantes soignent de nombreux maux et préservent la santé. On dit même qu’il existe une recette du centenaire ! Réponse dans cette vidéo.

Retour des remèdes de grand-mère, 2007

La panacée végétale est surtout utilisée pour des dysfonctionnements courants et préconisée comme un outil préventif.

Boom de la phytothérapie, 2006

Mais attention, naturel ne veut pas toujours dire inoffensif. Le docteur Jean Valnet, ancien chirurgien militaire, est le précurseur de cette thérapeutique naturelle. Ses ouvrages sont des best-sellers toujours édités (Docteur nature, dictionnaire de la phytothérapie, dictionnaire de l’aromathérapie). En 1984, il définit cette science et alerte sur ses dangers potentiels. Il décrit ensuite les propriétés des « plantes majeures » (anis étoilée, thym, cassis, queue de cerises) et de certains légumes (ail, oignon, artichaut). Enfin, il termine en donnant une recette d’infusion de remise en forme.

Docteur Valnet, 1985

Ortie, pensée sauvage, thym ou artichaut, verveine, sauge, ou arnica, voici un florilège des plantes essentielles de la pharmacopée sauvage.

Playlist des plantes médicinales

Une manière très simple de bénéficier des bienfaits des plantes : la tisane.

Retour de la tisane 1975 

Voici quelques recettes « santé » prodiguées par Tata tisane (Suzanne Robert) qui fit les belles heures de France 3 Montpellier au milieu des années 80. Au programme : tisane anti-grippe, pour stimuler l’intellect, la respiration, contre les rhumatismes, l’anxiété, désaltérante et aphrodisiaque

Playlist de tisanes « santé »

Les végétaux soignent aussi les animaux. Huiles essentielles, comprimés, poudres complètent la panoplie du vétérinaire pour venir à bout des rhumatismes ou des insuffisances rénales des chiens et des chats, mais également pour le soin des animaux d’élevage.

Phytothérapie pour animaux, 1999

L’aromathérapie essentielle

La richesse des plantes est infinie et son utilisation l’est tout autant. Depuis l’Antiquité, les hommes extraient les principes actifs secrétés par la plante et les concentrent en un fluide hyperpuissant : l’huile essentielle. Une efficacité prouvée.

Une thérapie par les huiles essentielles, 2011

La distillation est primordiale pour obtenir un produit de qualité.

La distillation, 1987

Découvrez les étapes de sa fabrication.

Huiles essentielles corses, 1992

Tout comme la phytothérapie, cette science que l’on nomme aromathérapie agit sur tous les fronts : infection, circulation, inflammation, stress, anxiété, sommeil… elle soigne le système global corps-esprit.

Huiles pour soigner, 2004

C’est une fois de plus le docteur Jean Valnet qui va lui donner ses lettres de noblesse en l’utilisant dans les années 50 pour cicatriser avec succès des blessés du Tonkin. Là aussi, pas question d’utiliser ces huiles (HE) sans discernement. Petit cours d’aromathérapie par Jean Valnet en 1984

Aromathérapie par Jean Valnet, 1984

Nos amis les bêtes sont particulièrement sensibles à l’aromathérapie. Nelly Grosjean, aromathérapeute explique ici les soins prodigués aux chevaux et les pathologies traitées grâce aux huiles.

Huiles essentielles pour chevaux, 1995

Avec une quinzaine d’huiles seulement, on peut soigner la plupart des petits et gros bobos.

Focus sur les huiles essentielles, 2007

S’il fallait n’en retenir qu’une ce serait la lavande : analgésique, antiseptique, antidépressive…

Playlist sur la lavande

Pour aller plus loin :

Comment se guérir par les plantes ?

Ecoutez les conseils du botaniste et écologiste Jean-Marie Pelt qui, en 5 émissions, évoque l’utilisation des plantes dans la médecine. Des documents audio.

*

*          *

Un grand merci à l’INA pour cette rétrospective et pour l’autorisation d’en faire partager les lecteurs de Naturo-Passion !

Portez-vous bien !

 Florian KAPLAR
© Naturopathie Passion

6 comments

  1. Aline dit :

    Merci pour toutes ces infos si précieuses. La chimie arrive au bout ; de plus en plus de personnes se tournent vers la médecine naturelle. Il serait essentiel de faire renaître le diplôme d’herboriste ici en France. C’est une grossière erreur de l’avoir supprimé en 1940. Mais le glas a sonné pour la médecine symptômatique ! Il est bien plus efficace de guérir en cherchant la cause de la cause, comme le fait l’hygiénisme.

  2. Ned dit :

    A garder en marque-page précieusement

  3. Merci pour cette agréable rétrospective de l’herboristerie française : tellement de bienfaits au cœur du végétal qu’il semble urgent de réhabiliter les herboristes, savants, convaincus et passionnés !

     » Le jardin est une officine dont nous devrions nous servir plus souvent » (professeur Léon Binet)

    J’aime relire les vieux ouvrages, ce sont comme de vieux grimoires qui nous livre toujours de nouveaux secrets !

    – Mon herbier de santé (Maurice mésségué)
    – Nouveau guide des vieux remèdes naturels (Loïc Girre)
    – Antibiotiques naturels (Jean-pierre Willem)
    Le défi de la médecine par les plantes (jean-Claude Bourret)
    Des hommes et des plantes (Maurice Mességué)
    Votre santé par les plantes (Michel Bontemps)
    Aromathérapie (jean Valnet)
    – Le petit docteur Dr.h.c.A.Vogel)
    Secrets d’une herboriste (Marie-Antoinette Mulot)

    Et beaucoup d’autres…

    • Florian dit :

      Merci pour ces références de la bibliothèque des herboristes… Je présenterai prochainement une sélection de livres (récents) dans ce domaine, dont ceux que j’utilise dans le cadre de mes études en phyto. Ce sera aussi l’occasion de rappeler deux pétitions l’une pour rétablir le métier d’herboriste et l’autre pour sauvegarder les teintures-mères.

  4. Guy dit :

    En ce qui concerne  » l’herboristerie en voie d’extinction  » Les labo Pharmaceutiques mettent tous leurs moyens financiers pour la détruire.
    Ils n’ont pas encore compris, ces gens là, que une certaine population était favorable à l’herboristerie. En attendant, cela ne va pas être facile de lutter mais tous ensemble, nous devons persévérer.(Idem pour monsanto!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité