La tarte aux poireaux façon Florian - Naturo-Passion.com

La tarte aux poireaux façon Florian

Tarte aux poireaux Florian

Vous êtes nombreux à me demander des recettes végétariennes.

Avec le froid qui revient, rien de tel qu’une bonne tarte salée…

Voici une tarte aux poireaux que j’ai l’habitude de faire et que les enfants adorent, mais celle que j’ai faite aujourd’hui a été un peu adaptée.

NB : si vous voulez que je publie l’une de vos recette dont vous avez le secret, n’hésitez pas !

Il vous faut donc :

  • 2 à 3 poireaux frais (ou surgelés)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • du chou chinois
  • une carotte
  • une tomate
  • persil (frais ou surgelé), curry, coriandre en poudre, un soupçon de cannelle, sel, poivre
  • 2 à 3 oeufs
  • lait de vache ou de soja
  • une pâte à tarte feuilletée ou brisée (sur la photo, c’est avec une pâte feuilletée)

Nettoyez les poireaux en les coupant dans le sens de la longueur deux fois. Puis coupez les en rondelles.

Faites les revenir avec l’ail écrasé et l’oignon émincé dans une poêle avec de la graisse de votre choix (j’ai mis un peu d’huile de coco extra vierge et un peu d’huile d’olive).

Ajoutez du chou chinois coupé en fines lamelles, la carotte grossièrement râpée, la tomate coupée en morceaux, le persil, salez, poivrez. Pour ceux qui aiment, ajoutez les aromates que vous aimez. Avec du curry, de la coriandre en poudre et un peu de cannelle, le résultat est à tomber. Laissez cuire à feu doux environ 15 minutes.

Préparez l’appareil dans un petit saladier dans lequel vous cassez 2 ou 3 oeufs, que vous battez en ajoutant le lait de votre choix, dans la quantité voulue (désolé je n’ai pas mesuré, j’ai fait au pif).

Déroulez la pâte sur un plat à tarte, déposez les légumes pré-cuits, ajouter le lait avec les oeufs battus, quelques morceaux de beurre éparpillés sur le dessus si vous voulez et enfournez à 180°C pendant 30 minutes, en surveillant.

Ce n’est pas exactement la tarte aux poireaux classique, mais je peux vous assurer que cette tarte était délicieuse et est partie très vite. Vraiment délicieuse, même si cette fois, j’avais omis le fromage râpé parce que je n’en avais pas… Mais tout compte fait, on a quasiment pas senti la différence, donc bonne nouvelle pour ceux qui n’en mangent pas ou qui surveillent leurs apports, on peut s’en passer !

Le chou chinois, dont vous vous demandez ce qu’il peut bien faire dans une tarte aux poireaux, adoucit le goût du poireau que certains peuvent trouver un peu fort.

Pour la pâte, j’en ai pris une toute faite, mais il est assez simple aussi d’en préparer une soi-même.

Pour les personnes intolérantes au gluten ou qui souhaitent simplement l’éviter, je vous recommande la recette de pâte à tarte sans gluten de Laurent Dran du blog La faim des délices.

J’ai reçu son livre « Secrets de gourmandise » qui contient de magnifiques recettes de pâtisseries, tartes et cakes sans gluten. Un émerveillement des sens à chaque page. Je vous le conseille sans hésiter une seconde !

Qui a dit que la cuisine sans gluten était triste ?

*

*         *

Pour finir ce billet, j’ajoute juste qu’en entrée de ce repas, nous avons mangé un coleslaw maison, c’est simplissime : du chou chinois coupé en très fines lamelles (c’est plus facile à couper que le chou « classique » et les enfants aiment mieux), des carottes râpées (trou moyen) et un demi-oignon râpé avec un peu de mayonnaise. Et c’est tout…

En dessert, du raisin noir bio, que personnellement je croque avec la peau et les pépins !

Le soir, comme il restait encore des poireaux, j’ai sorti le couscoussier. Dans le faitout, j’ai fait une partie en soupe avec des pois cassés, et dans le panier vapeur du haut, j’ai mis le reste des poireaux qui seront mangés demain avec de la vinaigrette. Tiens, il faudra que je vous donne une recette magique de vinaigrette, entendue dans le film « Les saveurs du Palais » avec Catherine Frot. Et que je vous parle aussi de la soupe aux orties qu’on a faite lors d’un week-end de septembre à la campagne…

Bon Appétit !

 Florian KAPLAR
© Naturopathie Passion

4 comments

  1. Audrey Lorient dit :

    Bonjour Florian.
    Comme cette recette est idéale en ce début d’automne, et qu’elle mérite qu’on s’y attarde vu ce qu’il y a dedans…(hummm) on peut la parfaire de plusieurs façon : en préparant soi-même la pâte comme vous dites au lieu de l’acheter toute prête et donc pleine de vilaines choses… (gluten, beurre, conservateurs et autres cochonneries).
    Une recette simple consiste à mélanger 250g de farine de riz complet à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et 15 cl d’eau (+ une pincée de sel). Pétrir longtemps puis foncer le moule huilé. (il ne faut évidemment pas s’attendre à ce que la pâte forme une boule homogène que l’on étale facilement comme avec une pâte au blé, mais c’est largement réalisable !
    Pour remédier au problème on peut couper la farine de riz avec une autre farine (sarrasin, manioc ou châtaigne) et pour un peu plus de fantaisie et de parfum, ajouter des petites graines (pavot par exemple), des herbes de Provence, des épices… Voilà : La pâte n’est pas qu’un support, elle a toute son importance…
    D’autre part, si je peux ajouter une autre note perso, je trouve plus chouette de faire des tartelettes individuelles. Ça permet de faire une présentation plus stylée, qui donne plus envie de déguster ; et puis ça évite les découpes fastidieuses et les sorties de plats désastreuses ; et ça incite aussi à réduire les parts ingérées…
    Et pourquoi ne pas emporter ces petites tartes aux poireaux en bord de rivière, en forêt, en montagne, en guise d’encas lors d’une jolie balade automnale…
    J’espère que vous vous régalerez autant que nous en famille !
    Cordialement
    Audrey

  2. Florian dit :

    Excellent Audrey, merci pour cette contribution qui tombe à pic !
    Voir aussi la recette de Laurent Dran.

  3. Audrey Lorient dit :

    Pardonnez-moi d’insister mais je n’approuve pas la recette de Laurent Dran… et je m’explique :
    Tout d’abord, la fécule de pomme de terre est pour moi quelque chose à boycotter ! Bien sûr la farine de riz a un index glycémique assez élevé, mais ce n’est rien à côté de la fécule de PDT…
    Ensuite, ajouter encore de la gomme de guar… additif alimentaire que l’on retrouve dans l’industrie agro-alimentaire, c’est ajouter un composant de trop… pour que la pâte épaissise ? Quel intérêt, expliquez-moi ! Pour moi c’est une hérésie.
    Pas la peine non plus de mettre de la poudre à lever… ce n’est pas du pain ni un gâteau que l’on fabrique !
    L’oeuf est totalement inutile et constitue un surplus alors qu’il y en a déjà 3 dans la garniture.
    Et là où je suis horrifiée, c’est l’ajout du sucre glace… Déjà du sucre, ce n’est pas obligatoire dans une pâte à tarte, hormis peut-être dans une pâte sucrée pour un dessert, ensuite parce que le sucre blanc est très raffiné… on devrait se passer des produits autant transformés ! Et enfin, on devrait nettement diminuer la consommation de sucre tout court…
    Concernant l’huile de pépin de raisin, je l’ai exclue de mes placards… trop d’oméga 6… l’équilibre oméga 6 – oméga 9 est difficile à respecter alors n’ajoutons pas ces huiles qui font pencher la balance vers les oméga 6, qui génèrent des inflammations.

    Mais voilà, chacun fait ce qu’il veut dans sa cuisine… je vous dis simplement ce que j’en pense. La simplicité, rien de tel…

    Merci de m’indiquer ce que vous en pensez !!

    • Lucie dit :

      Merci Florian pour cette délicieuse recette, et surtout Merci Audrey pour votre recette de pâte à tarte sans gluten. Enfin de la simplicité! même si je n’ai pas tester le goût . peut être avec un goût moins subtile que les recette de Laurent Dran ( j’en ai déjà tester quelques unes) , mais je trouve qu’il y a souvent beaucoup d’ingrédients lorsque l’on cuisine sans gluten! Et cela peut décourager je pense. je ne suis pas allergique mais sûrement intolérante donc j’évite au maximum. Je suis diététicienne actuellement en formation naturopathie , je choisit du mieux que je peux des aliments naturels de qualité et je vous rejoins donc aussi sur votre commentaire. Cordialement Lucie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité