Sacré soja, non seulement il favorise la croissance des bébés mais il combat aussi le cancer et le VIH ! - Naturo-Passion.com

Sacré soja, non seulement il favorise la croissance des bébés mais il combat aussi le cancer et le VIH !

Soja mainsAvant de vous faire découvrir ma réponse au commentaire posté ici, qui contient des informations erronées et à caractère sensationnel sur le soja, comme : « manger 2 à 3 portions de tofu par semaine rétrécit le cerveau » (sic !), je vous invite à prendre connaissance de 3 nouvelles études très récentes sur les bienfaits du soja, qui s’ajoutent aux nombreuses autres que j’ai relatées dans mes précédents articles.

1/ Les bébés nourris avec une formule infantile à base de soja durant leur première année ont une croissance normale

Une étude américaine, publiée dans The Journal of Pediatrics, portant sur 207 nourrissons nés à terme, normaux et de mère non fumeuse, a montré que le choix d’une formule à base de soja était approprié pour l’alimentation des nourrissons.

1.1 Les apports caloriques et les paramètres anthropométriques des nourrissons alimentés avec une formule à base de soja étaient similaires à ceux alimentés avec une formule lactée (les enfants allaités présentant pour leur part des paramètres inférieurs).

1.2 Le pourcentage de masse grasse des bébés nourris avec la formule à base de soja était plus faible jusqu’à 1 an et la masse maigre plus élevée en comparaison des bébés allaités ou de ceux alimentés avec une formule lactée.

1.3 Entre 9 et 12 mois, le contenu minéral osseux des enfants élevés avec une formule à base de soja était plus élevé que celui des enfants élevés avec une formule lactée ou allaités par leur mère.

NB : je cite cette étude, non pour dénigrer l’allaitement maternel, qui reste ce qui convient le mieux à l’enfant mais pour montrer que l’alimentation avec une formule à base de soja permet une croissance normale du nourrisson (j’en reparlerai dans ma prochaine réponse avec une interview du Dr Eric Ménat qui a prescrit des formules à base de soja à des centaines de nourrissons sans qu’aucun problème dans leur développement n’ait pu être constaté).

2/ La lunasine, une protéine du soja, combat efficacement la métastase chez la souris

Ce peptide du soja s’avère être un excellent anticancéreux puisque selon une étude de l’Université de l’Illinois College of Agricultural publiée dans le Journal of Cancer Therapy, la lunasine donnée oralement, sans aucune autre thérapie, a entraîné une réduction de 94% du nombre de tumeurs métastasiques.

La lunasine pénètre la cellule cancéreuse, entraîne la mort cellulaire et interagit avec au moins un type de récepteur de la cellule en phase de métastase.

Comme le souligne Elvira Gonzalez de Mejia, co-auteure de l’étude, l’exposition à la lunasine peut réellement faire une grande différence dès lorsque ces résultats impressionnants ont été obtenus chez des souris qui n’ont été exposées à ce peptide que pendant 28 jours.

Il reste bien entedu à valider ces résultats chez l’homme, mais de Meija précise que dès lors que la lunasine s’accumule dans les tissus et notamment le foie, « consommer régulièrement des protéines de soja pourrait être important non seulement pour la nutrition mais aussi pour la prévention du cancer« .

3/ La génistéine, une isoflavone du soja, aide à lutter contre le VIH

Selon une étude menée sur des singes par une équipe de l’Université George Mason en Virginie, publiée dans la revue Retrovirology, la génistéine, que l’on trouve dans le soja, mais aussi dans le lupin ou le genêt à balais, empêcherait le virus du sida de modifier la structure des cellules et donc de se répandre dans l’organisme.

Après 12 semaines de traitement à la génistéine, les chercheurs ont constaté que l’isoflavone* interfère avec les processus cellulaires qui permettent au virus d’infecter les cellules, contrairement à la trithérapie qui agit directement sur le virus, sachant que ce dernier mute pour resister aux traitements actuels.

Cette étude ouvre la voie à de nouvelles applications thérapeutiques de la génistéine, en complément avec d’autres traitements anti VIH. Selon l’équipe de Yuntao Wu, d’autres études sont encore nécessaires pour déterminer la quantité de génistéine nécessaire pour stopper le VIH et valider l’efficacité de ce composé.

(*) Une isoflavone est une molécule antioxydante ayant des propriétés pseudo-oestrogéniques, dont le potentiel est 1.000 fois moins élevé que celui des véritables oestrogènes. Elle interagit avec les récepteurs oestrogéniques des hormones endogènes produites par l’organisme et joue ainsi un rôle de régulateur de l’équilibre hormonal, tant chez les femmes que chez les hommes.

*

*          *

Comme vous pouvez le constater, un nombre d’arguments solidement étayés viennent mettre à mal les nombreux ragots colportés sur le soja par de nombreux sites. Halte à la désinformation !

Les produits à base de soja bio (achetez local, achetez Français !) sont d’excellente qualité et peuvent sans problème être intégrés dans une alimentation quotidienne, saine, variée et de préférence à dominante végétarienne.

Portez vous bien !

 Florian KAPLAR
© Naturopathie Passion

Pour aller plus loin :

(si des lecteurs bilingue peuvent traduire ces textes, je les mettrai en ligne, merci)

– Préconisations du Centre de recherche contre le cancer Fred Hutchinson (en anglais) : http://www.fhcrc.org/en/treatment/survivorship/survival-strategies/soy-safe-for-cancer-survivors.html

– Le magazine américain des diététiciens professionnels « Today’s Dietitians » sur les liens entre soja et cancer (en anglais) : http://www.todaysdietitian.com/newarchives/040113p30.shtml

SOURCES :

[1] Andres A et coll. : Body fat and bone mineral content of infants fed breast milk, cow’s milk formula, or soy formula during the first year of life. J Pediatr 2013; 163: 49-54 http://www.jpeds.com/article/S0022-3476(12)01556-9/

[2] Journal of Cancer Therapy DOI: 10.4236/jct.2013.46A2005July 2013  Potential of Lunasin Orally-Administered in Comparison to Intraperitoneal Injection to Inhibit Colon Cancer Metastasis in Vivo

[3] http://www.eurekalert.org/pub_releases/2013-07/gmu-pcm072913.php

2 comments

  1. Gilles DONGUY dit :

    Bonjour,
    Quelle mode ce soja, ne va t-on pas un peu trop loin?
    Oui beaucoup d’arguments, mais franchement on peut vivre vieux et en bonne santé sans absorber une seul once de Soja dans sa vie!
    Mon arrière grand père n’en a jamais consommé, il est mort à 96 ans…

    Le Soja jaune est à la base toxique, et il faut bien des artifices pour le rendre « comestible »!

    Les femmes asiatiques ont peu de cancer du Sein ( jusqu’à peu..) car il faut aussi dire qu’elles consomment du poisson, et surtout quasi pas de produits laitiers! Attention aux corrélations un peu trop vite faites!

    Alors ni laitages, ni soja ni gluten (ou à petite dose!) et on s’en portera pas plus mal!

    Bravo pour l’ensemble de vos articles, mais sur le soja je n’adhère pas trop…

    Cordialement
    Gilles DONGUY

  2. Jean-Louis dit :

    Bonjour Florian,

    Ah bin, ça c’est ballot…!

    Je viens de visiter le commentaire que tu cites et je commence à trembler… En effet, je relève :

    « L’adulte pourra en consommer, sous forme fermentée de préférence, de temps à autre, et modérément, quelques fois par mois au maximum. Michel Dogna précise que, d’après certaines études, il semble que les personnes mangeant, ne fût-ce que deux ou trois fois par semaine, une portion normale de tofu, présentent un rétrécissement accéléré du cerveau joint à une diminution des fonctions cognitives. D’autres études datant de 1986, auraient prouvé que l’ingestion régulière de soja peut mener à de sérieux problèmes neurologiques et entraîner des troubles émotionnels, allant de la mauvaise humeur à la dépression chronique ou permanente. »

    Pourquoi tremblé-je ?

    Parce que depuis 3 ans que je vis 10/12 mois en Thaïlande, je consomme du soja cru ou cuit et du tofu – sous toutes ses formes – quasiment au quotidien, si, si.

    Et je n’ai observé aucun des phénomènes ci-dessus cités ; est-ce grave docteur ?

    Bien cordialement,

    Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité