Jeûne Archives - Naturo-Passion.com

Archive for Jeûne

La cure de raisins

cure-de-raisin

Quel meilleur moment que celui des mois de septembre ou octobre, mois emblématiques du raisin, pour faire sa cure santé de raisin, merveilleux fruit à tous points de vue ?

Pour ce faire, je vous invite à découvrir le Petit Guide de la cure de raisin, écrit par Claude Aubert et édité chez Terre Vivante. Ce petit guide permet à chacun de faire cette étonnante cure dans les meilleures conditions, mais il va bien au-delà. Il raconte comment la cure de raisin fut pratiquée, avec beaucoup de succès, dans de nombreuses stations thermales au siècle dernier, puis totalement oubliée jusqu’à sa redécouverte, il y a une soixantaine d’années, par une infirmière sud-africaine, Johanna Brandt. Il livre également de nombreux témoignages de « curistes ». Read more

Le Jeûne en Naturopathie par Pierre-Valentin Marchesseau

PV Marchesseau
« Le jeûne (humide, sec ou mixte) », publié en 1976 par l’un des fondateurs de la naturopathie française, Pierre-Valentin Marchesseau.

« Il y a, en chacun de nous, un « médecin prodigieux » qui peut accomplir des miracles lorsque nous sommes malades et dont nous oublions, la plupart du temps, de solliciter le concours. » P.M.

Read more

Jeûner… pour rester jeune

Le meilleur médicament c'est vous
Tout le monde peut changer d’avis !

Voici ce que disait le Dr Frédéric Saldmann en 1997 au sujet du jeûne sur France 2 : « Ces pratiques sont extrêmement dangereuses. Une semaine de jeûne, ça ne tient pas debout. Aucune théorie physiologique ne vient à l’appui de cela. C’est de la pure imagination. »

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et Frédéric Saldmann a rédigé ce livre à succès en 2013 « Le meilleur médicament c’est vous », dans lequel il a consacré un article au jeûne.

Je vous laisse découvrir…

(extrait reproduit avec l’aimable autorisation de l’éditeur).

Read more

Physiologie du jeûne

Eau_jeûnePour comprendre les mécanismes physiologiques du jeûne il faut d’abord considérer le fonctionnement énergétique d’une cellule animale normalement alimentée.

La cellule utilise le glucose de l’alimentation pour produire des molécules énergétiques, l’ATP, essentiellement dans la chaîne respiratoire, en présence d’oxygène.

Le glucose est dans un premier temps transformé par la glycolyse, qui est une voie métabolique anaérobie : elle se déroule en l’absence d’oxygène.

Elle conduit en la production de pyruvate en produisant une faible quantité d’énergie (2 ATP).

Read more

Jeûner pour protéger son cerveau ?

Fasting can help protect against brain diseases, scientists saySelon cet article paru dans le journal britannique « The Guardian » en février 2012, des scientifiques américains émettent l’hypothèse que se priver de nourriture un ou deux jours par semaine pourrait contrecarrer les effets de l’Alzheimer ou du Parkinson.

Sur la photo ci-contre (Alfred Pasieka / Science Photo Library), figure une coupe verticale de cerveau. A gauche, cerveau d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer, à droite, cerveau « normal ».
Read more

La pauvreté volontaire est un luxe

Mes dix jours de jeûne_Naturo-Passion

Le jeûne, ou abstinence volontaire et temporaire de nourriture, sort de son contexte religieux dans lequel il a longtemps été exclusivement cantonné.

La science s’y intéresse, des publications sortent régulièrement montrant les bienfaits sur l’organisme mais les réticences tant individuelles que sociales sont encore bien tenaces et ancrées.

Se priver de nourriture ? Pourquoi faire ? Dans quel intérêt ?

Alors que nous sommes pour beaucoup en quête de sens, la pratique du jeûne a, au contraire de tous les a priori qu’elle peut susciter, la possibilité de recaler certaines fonctions et recadrer notre être tout entier, physiquement comme mentalement.

Là, je vous propose de prendre connaissance du témoignage de Romain, un Français de 25 ans qui a testé le jeûne pendant 10 jours.

Read more

Herbert Shelton, grande figure du jeûne

Herbert_Shelton_Naturo-Passion
Comme je vous l’avais annoncé lors de l’interview de Thierry de Lestrade au sujet de son livre « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? », celui-ci m’ a aimablement autorisé à reproduire un extrait de son livre qui retrace le parcours d’Herbert Shelton, grande figure du jeûne.

Selon Wikipédia, Herbert Macgolfin Shelton (1895 – 1985) fut un éducateur de santé aux États-Unis, végétarien et défenseur des régimes de nourriture basique. Il fut désigné par le Parti des végétariens américain pour concourir à la présidentielle des États-Unis en 1956.

Considéré comme le père des dissociations alimentaires, il a été le fondateur de l’hygiénisme, une médecine non conventionnelle qui prône l’autoguérison, le crudivorisme, le jeûne et la naturopathie.

Après sa mort, ses successeurs continuèrent son œuvre, qui continue à être propagée à travers le monde. Certains de ses livres, tel que Le Jeûne (en téléchargement gratuit à la fin de cet article) et Les Combinaisons alimentaires, sont devenus des classiques en naturopathie. Read more

Jeûner au sucre – Les promesses de l’alimentation cétogène

Markus Bock_Naturo-PassionDans cette série d’articles que je consacre au jeûne et à ses incroyables bienfaits, je vous propose cette fois de découvrir la conférence qu’a tenue Markus Bock, chercheur en neuro-immunologie au Centre Médical Universitaire de la Charité à Berlin au congrès international « Manger, jeûner, vivre longtemps ! » les 29 et 30 juin à la Fondation Maria Buchinger.

Jeûner au sucre !  L’alimentation cétogène comme thérapie des troubles neurologiques

 Markus Bock

(reproduit avec l’aimable autorisation de la Fondation Buchinger)

Read more

« Moins peut-il être plus ? » Interview de Thierry de Lestrade sur le jeûne thérapeutique

Le jeûne, une nouvelle thérapie_Naturo-Passion« Moins peut-il être plus ? »

Ce slogan percutant peut heurter dans nos sociétés dites modernes où la nourriture n’a jamais été aussi abondante et facile d’accès et, dans le même temps, le nombre de personnes frappées par les maladies de civilisation que sont le diabète, l’obésité, l’hypertension, l’asthme, ou encore la dépression, pour ne nommer que celles là, semble augmenter de façon inéluctable…

Il n’y a pourtant rien d’inéluctable. Nous devons « simplement » changer notre rapport à la nourriture et, incidemment, à la santé. Et pourquoi pas pour cela se réapproprier une pratique millénaire telle que le jeûne ou l’abstinence de nourriture ?

Populaire en Russie et en Allemagne où il peut se pratiquer dans des cliniques spécialisées (certaines très coûteuses), mais peu connu en France, le jeûne semble susciter aujourd’hui un regain d’intérêt.

La science le prouve : l’organisme n’est pas fait pour assimiler autant de nourriture  que ce que nous lui imposons aujourd’hui avec trois voire quatre repas quotidiens. L’organisme est au contraire génétiquement adapté à supporter l’alternance de périodes de disettes et de périodes d’abondance. Il faut bien dire que les frigos et garde manger pleins à craquer de nourriture – par ailleurs souvent dénaturée et toxique – sont récents dans nos sociétés.

Si le jeûne fait l’actualité, c’est notamment grâce à Thierry de Lestrade, que j’ai eu le plaisir d’interviewer pour Naturo-Passion. En voici la synthèse… Read more

Restriction calorique, longévité et mon expérience du jeûne !

Jeune therapeutiqueVous savez déjà que je pratique le jeûne intermittent, mais, la semaine du 15 août, profitant d’un temps un peu plus calme professionnellement, j’ai eu envie de faire un jeûne hydrique d’une semaine, comme je le pratique à peu près deux fois par an.

C’est une aventure assez extraordinaire. Pendant une semaine, on n’absorbe aucune nourriture solide, c’est-à-dire qu’on ne boit que de l’eau ! Si l’on veut, on peut aussi boire des jus de fruits, des bouillons de légumes et des tisanes.

La première fois, on se demande même comment cela est possible tellement nous sommes conditionnés : si on ne mange pas toutes les 4-5 heures, c’est forcément l’hypoglycémie voire la syncope !

Et pourtant, vous allez voir avec ce récit qu’il n’en est absolument rien. Nos ancêtres étaient loin d’avoir accès à de la nourriture en permanence et des milliers si ce n’est des millions de personnes pratiquent le jeûne à travers le monde, sereinement, pour leur plus grand bienfait, à condition bien entendu de suivre quelques règles de précaution car il existe certaines contre-indications.

J’en profiterais aussi pour porter à votre connaissance une nouvelle étude qui confirme que la restriction calorique augmente la longévité chez les vers ronds (nématodes), les conclusions étant selon les auteurs porteuses de promesses pour l’homme.

Enfin, je vous suggérerais quelques références, à lire, voir ou écouter, pour approfondir le sujet, à commencer par le formidable documentaire déjà diffusé sur ARTE en mars 2012 « Le jeûne, une nouvelle thérapie », qui sera rediffusé le 19 septembre prochain. Je vous proposerais notamment quelques livres dont un ebook gratuit « Le jeûne » de H.M. Shelton (qui date de 1934), ainsi que deux émissions de France Inter à réécouter en podcast.

Au départ, mon intérêt porté au jeûne est parti de discussions que j’ai eues avec des musulmans sur le ramadan, un rite qui m’intriguait particulièrement… Voulant en savoir plus sur la privation volontaire de nourriture, je me suis documenté et c’est là que j’ai découvert que de nombreuses personnes, croyantes ou non, décidaient d’elles-mêmes de se mettre pendant plusieurs jours « à l’eau et au pain sec », seules ou en groupes, parfois même en faisant de la randonnée ! J’avoue que lorsqu’on prend connaissance de tout cela la première fois, cela heurte et pas qu’un peu…

Êtes-vous prêts à découvrir le jeûne et ses vertus ? Read more

Est-ce vraiment si grave de ne pas prendre de petit-déjeuner ?

Sauter petit dejeuner

C’est devenu une injonction culpabilisante : « il faut manger le matin », « le petit-déjeuner est le repas le plus important », nous dit-on !

A force de l’entendre, on pourrait presque croire qu’il s’agit d’une vérité révélée, elle est pourtant loin d’être validée scientifiquement sur le plan nutritionnel.

Mais de temps à autre, des études viennent au secours du discours officiel et « rappeler à l’ordre » ceux qui s’abstiennent de manger le matin (environ 1 adulte sur 5), parmi lesquels ceux qui pratiquent le jeûne intermittent.

L’une de ces études, conduite par la Harvard School of Public Health, suggère que les hommes qui ont l’habitude de démarrer la journée sans petit-déjeuner auraient un risque augmenté de 27% d’être frappés par une attaque cardiaque ou de mourir d’une insuffisance coronarienne.

Diantre !

Alors, sauter le petit-déjeuner, est-ce si grave ou pas ?

Regardons d’un peu plus près cette étude… Read more

Le jeûne intermittent contribuerait à prévenir le diabète et les maladies cardiovasculaires

 

Après un premier article sur le jeûne intermittent, que vous pouvez consulter ici et qui figure parmi les articles les plus lus de ce blog, je souhaitais vous faire part d’une nouvelle étude scientifique réalisée au Royaume-Uni qui montre que le jeûne intermittent apporterait les mêmes bénéfices en matière de prévention du diabète et des maladies cardiovasculaires, que ceux de la chirurgie de l’estomac, mais sans les risques ni le coût. Read more

Le jeûne intermittent

L’une des règles d’hygiène préconisée par la naturopathie est de se débarrasser de ses surcharges, et en particulier de sa surcharge pondérale.

Depuis l’âge de 18 ans, j’ai enchaîné des périodes de régime avec des périodes de reprise de poids. J’ai compris le piège des régimes qui n’ont rien de miracle et j’ai pris conscience de la nécessité de revoir de fond en comble mon alimentation et mon rapport à elle.

Pour ceux qui comme moi exercent des métiers sédentaires, l’alimentation riche, grasse et sucrée de nos société dites modernes nous mène inexorablement à notre perte.

Tout en ayant décidé de modifier mon alimentation en me tournant vers l’alimentation végétarienne, j’ai pratiqué mes premiers jeûnes hydriques et en ai tiré de nombreux bienfaits que je vous relaterai dans un autre article.

Ce que je veux évoquer avec vous aujourd’hui, c’est le jeûne intermittent, que je viens de découvrir. Il constitue selon moi l’alternative définitive et efficace à tous les régimes en nous faisant changer radicalement notre façon de nous nourrir. Pratiquer le jeûne intermittent, c’est simplement prendre conscience que pour vivre bien et garder un poids santé, nous n’avons pas besoin de trois repas quotidiens comme on nous l’a toujours inculqué. Et ça tombe bien, la recherche scientifique montre que la restriction de nourriture a des effets positifs sur la santé ! Read more

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité