Le jeûne intermittent - Naturo-Passion.com

Le jeûne intermittent

L’une des règles d’hygiène préconisée par la naturopathie est de se débarrasser de ses surcharges, et en particulier de sa surcharge pondérale.

Depuis l’âge de 18 ans, j’ai enchaîné des périodes de régime avec des périodes de reprise de poids. J’ai compris le piège des régimes qui n’ont rien de miracle et j’ai pris conscience de la nécessité de revoir de fond en comble mon alimentation et mon rapport à elle.

Pour ceux qui comme moi exercent des métiers sédentaires, l’alimentation riche, grasse et sucrée de nos société dites modernes nous mène inexorablement à notre perte.

Tout en ayant décidé de modifier mon alimentation en me tournant vers l’alimentation végétarienne, j’ai pratiqué mes premiers jeûnes hydriques et en ai tiré de nombreux bienfaits que je vous relaterai dans un autre article.

Ce que je veux évoquer avec vous aujourd’hui, c’est le jeûne intermittent, que je viens de découvrir. Il constitue selon moi l’alternative définitive et efficace à tous les régimes en nous faisant changer radicalement notre façon de nous nourrir. Pratiquer le jeûne intermittent, c’est simplement prendre conscience que pour vivre bien et garder un poids santé, nous n’avons pas besoin de trois repas quotidiens comme on nous l’a toujours inculqué. Et ça tombe bien, la recherche scientifique montre que la restriction de nourriture a des effets positifs sur la santé !

D’où vient le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent, intermittent fasting en anglais, était en fait déjà pratiqué sans le savoir par nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. Il nous revient aujourd’hui de Suède où il a été popularisé par le coach Martin BERKHAN, qui l’a adapté pour améliorer les performances de la musculation.

Le jeûne intermittent, c’est quoi ?

Il consiste à réduire la plage horaire durant laquelle s’alimenter. Par exemple, un jeûne 16/8 signifie que nous jeûnons durant 16 heures (sommeil compris) et que nous pouvons nous alimenter pendant 8 heures. Si le premier repas de la journée est pris à 13h, le dernier sera donc pris au plus tard à 21h. Il faut penser à s’hydrater correctement pendant la plage d’exclusion de nourriture. On peut adapter le jeûne à sa guise sachant que la période de jeûne doit être d’au moins 8 heures pour être efficace. Certains pratiquent le jeûne 19/5 (ou Fast-5). Pour ma part, je fais le jeûne 20/4, (ce qui correspond à un repas par jour, celui du soir), tous les jours sauf le week-end et les vacances.

Mais attention, il ne faut pas manger n’importe quoi durant la période autorisée, en pensant que la prise alimentaire viendrait récompenser l’effort de privation. Choisir de faire un jeûne intermittent peut amener à revoir son type d’alimentation comme cela a été le cas pour moi. C’est de toutes façons préférable, pour sa santé, d’adopter une alimentation équilibrée la moins transformée possible, avec beaucoup de végétaux dont une partie doit être consommé crue.

Le jeûne intermittent, comment ça fonctionne  ?

Tant qu’on ne l’a pas expérimenté soi-même, on s’imagine que si on s’abstient de s’alimenter durant quelques heures, on risque de tomber en hypoglycémie ou en syncope. Il n’en est rien. L’organisme humain est parfaitement préparé à supporter le manque de nourriture durant une certaine durée, comme l’étaient nos ancêtres qui n’avaient pas accès en permanence à un réfrigérateur toujours bien garni ! Le corps s’habitue très bien à cette nouvelle donne et va apprendre à puiser dans ses réserves de graisse pour fonctionner. Les premiers jours pourront sembler difficiles mais c’est aussi une question de volonté et d’adaptation. Ensuite, avec l’habitude, tout vous paraîtra simple.

Durant cette abstinence temporaire, l’organisme va libérer des hormones comme l’adrénaline ou la noradrénaline qui permettent à la fois de rester vigilant et d’activer la lipolyse (transformation du gras en énergie). Le jeûne induit également une meilleure sensibilité à l’insuline, ce qui amène à une hausse du taux d’absorption du glucose dans le corps et à une baisse du tissu adipeux. De plus, l’estomac va stopper la production de la ghréline, l’hormone de la sensation de faim.

Quels sont les bénéfices sur la santé du jeûne intermittent ?

La restriction calorique a déjà fait l’objet de nombreuses études sur les animaux, puis, plus récemment, sur les humains. Et en tant que telle, elle est déjà source de nombreux bienfaits prouvés scientifiquement sur la santé.

On a ainsi observé sur huit personnes soumises pendant deux ans à un apport calorique quotidien de 1.800 kcal (au lieu de 2.200), dans une biosphère située dans le désert de l’Arizona : une baisse du poids, des graisses, de la température, de la pression artérielle, des lipoprotéines, et des effets positifs sur les marqueurs des maladies métaboliques [1].

Dans une autre étude, on a constaté une plus faible incidence du diabète, des cancers et des risques cardiovasculaires [2].

Une étude sur des personnes obèses (indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/m²) de 60 ans a montré de meilleures performances mnésiques au bout de trois mois de restriction de nourriture [3].

En revanche, contrairement à ce qu’on a pu constater sur des animaux, aucune étude scientifique n’a à ce jour démontré que la restriction calorique avait des effets bénéfiques sur la longévité ou le vieillissement chez les humains.

Il n’est pas inutile de dire qu’un jeûne, quel qu’il soit, s’inscrit dans une démarche personnelle, accompagnée ou non d’une pratique spirituelle ou méditative, et doit toujours être envisagé de façon positive. Les bienfaits qu’on en tire sont assez incroyables. Non seulement ma pratique du jeûne 20/4 me permet de réguler mon poids, tout en m’autorisant de temps en temps certains aliments interdits dans les régimes, mais elle me libère aussi du temps supplémentaire que je peux consacrer pour partie à ma nouvelle activité de blogueur. J’ai aussi gagné un rapport à la nourriture moins compulsif et un renforcement de mon mental.

Vous pouvez également vous reporter à cet article sur le jeûne hydrique d’une durée d’une semaine, que je pratique une à deux fois par an, et dont il a été question dans un excellent documentaire diffusé sur Arte.

NB : attention, tout le monde n’est pas disposé à jeûner et n’y a pas forcément intérêt. Il est rappelé que seul un médecin ou un diététicien est habilité à vous donner des conseils personnalisés adaptés à votre situation.

Retrouvez ici tous mes articles sur le jeûne et ses bienfaitshttp://naturo-passion.com/category/jeune-2/

Si vous souhaitez :
– un suivi personnalisé pour débuter un jeûne intermittent,
– un accompagnement durant un jeûne hydrique,
vous pouvez demander un rendez-vous pour une consultation en cliquant sur le formulaire de contact

 

Portez-vous bien ! 

 Florian KAPLAR
Diététicien-Naturopathe

Références :
[1] Walford RL, Mock D,, Verdery R, MacCallum T. Calorie restriction in Biosphere 2 : alterations in physiologic, hematologic, hormonal, and biochemical parameters in humans restricted for a 2-years period. J Gerontol Biol Sci 2002 ; 57A : B211-24.
[2] Fontana L, Klein S. Aging, adiposity, and calorie restriction, JAMA 2007 ;297 :986-94
[3] Witte AV, Fobker M, Gellner R, Knecht S, Flöel A. Caloric restriction improves memory in ederly humans. Proc Natl Acad SCI USA 2009 ;106 :1255-60.

Autre blog à consulter :

Le blog de JB propose une méthode pour aider ceux qui voudraient se lancer mais qui n’osent pas.

la-methode-ultime-pour-perdre-du-gras-defintivement

 

132 comments

  1. Chris dit :

    Bon article ! Perso, le matin, depuis plusieurs années, je prends une tisane ou un thé, sans nourriture, en fait de l’eau chaude afin de remettre en route le système digestif.
    En complément : http://www.echo-zen.com/bernard-claviere/

    • Florian dit :

      Merci pour ton commentaire Chris et pour le lien proposé. J’ai en préparation un article sur le jeûne thérapeutique qui fait suite au visionnage d’un excellent documentaire sur le sujet diffusé sur ARTE.

      ARTE est décidément la seule chaîne du PAF qui propose des émissions sortant des sentiers battus.

  2. DONGUY dit :

    Bonjour Florian,
    Voici un article intéressant qui remet quelques pendules à l’heure ! Cette notion de jeûne intermittent rejoint les principes du jeûne ou des diètes en Naturopathie, mais surtout c’est le reflet du mode de vie de nos ancêtre du paléolithique : l’intermittence était la règle, tant du point de vue alimentation que de l’activité physique!
    Plus près de nous, Knap (voir son livre « quand j’étais vieux » a rajeuni en sautant systématiquement le petit déjeuner. Les soldats romains mangeaient surtout le soir, pour être plus « affutés » la journée…(« régime du guerrier »)

    Bien cordialement,
    Gilles DONGUY

    • Florian dit :

      Merci Gilles pour ce commentaire intéressant et bienvenue sur ce blog.

      • Fabienne dit :

        Bonjour Florian, je veux me lancer aussi sur le jeûne intermittent. En faite j’ai commencer la course à pied cette année et je cours le matin à jeun. Je prend un repas léger le midi du style velouté et yaourt de brebis et le soir diner léger. Et je consomme beaucoup de thé vert. Je voudrai que tu me guide ou que tu me corrige et quelque conseil. Merci de me répondre.

        • etienne dit :

          Tant que tu te sens bien dans ta peau, continue. Si un jour ca va pas, tu sais que tu devras supprimer produits animaux, gluten, sel, céréales, et rajouter fruits et jus de légumes autant que tu le peux 🙂
          Ce sont les humbles conseils que j’ai recus

    • Emilie dit :

      Moi 77 ans, je préfère dormir l’estomac léger, donc une collationa 3 hre pm puis un jus de légumes fait maison et tamisé pour ne pas avoir de fibre.à 4 hre.
      Au matin, 7 hre je prend un smootie de jeunes pousses. Ainsi va ma vie,

  3. Damien dit :

    salut Florian,

    J’ai fais une tentative de jeûne hydrique l’été dernier suite à une intoxication alimentaire, mais je n’ai tenu que 3,5 jours. Je me sentais tout mou et les effets recherchés (vitalité, clairvoyance…) ne se sont pas déclenchés. Il semblerait qu’il est nécessaire d’attendre les 4 jours pour que les effets se produisent.
    Aujourd’hui, je retente une seconde fois sur 5 jours. Ton site est agréable. Bravo!

    • Florian dit :

      Merci Damien pour ce commentaire et bienvenu sur ce blog.
      Moi aussi lorsque pour la première fois j’ai tenté un jeûne hydrique je me demandais comment j’allais tenir. Au bout du 4e jour j’avais prévu d’aller à la piscine et je me voyais déjà tomber d’inanition et me noyer ! Il n’en a rien été… C’est tout le contraire, je me sentais euphorique, léger, pleinement conscient ! Et effectivement les premiers jours sont les plus durs car on n’est absolument pas sensibilisé, dans nos sociétés où la nourriture est abondante et même en excès, à cesser de s’alimenter temporairement. En tout cas, tu as eu raison de stopper cette expérience si tu ne sentais pas prêt.
      Le jeune intermittent dont il est question dans cet article est différent du jeûne hydrique. Il peut constituer une expérience transitoire vers un jeûne hydrique d’une durée d’une semaine ou 10 jours comme cela se pratique habituellement.
      J’y reviendrai dans un prochain article, c’est important de commencer le jeûne en douceur, en se mettant par exemple à une monodiète de fruits un ou deux jours avant et surtout de reprendre l’alimentation très progressivement après. Lors de ma première expérience de jeûne hydrique, j’ai senti des courbatures et des vertiges au réveil, mais lors des suivants, je n’ai absolument pas ressenti ces effets.
      Il faut en tout cas être dans une prédisposition positive car c’est très important d’être en pleine conscience durant ce jeûne dont la pratique est millénaire et les vertus innombrables.

      • Damien dit :

        Salut Florian,
        je repasserai par chez toi si il y a eu des améliorations et si je passe l’étape des 4 jours.

        Bonne semaine

      • Le Gall dit :

        J’en suis à mon 5 ème Jeûne, et des jeûnes assez longs, jusqu’à 3 semaines. A part me couper du vin (je suis alcoolique) et dégonfler, je n’ai jamais constaté de vrais bénéfices. Je le fais actuellement (là, j’ai choisi une version personnelle avec le droit à i fruit)…Mes urines sont toujours très sombres au bout de 12 jours, je poursuis donc…
        Je pense ensuite, après la transition passer à 1 repas tous les 48 heures. Je n’ai jamais ressenti de mieux-être, ni euphorie, etc. mais une fatigue, cependant pour ce jeûne j’ai eu une appétence pour les fruits que je n’avais plus eue depuis des années. Mais aucun miracle.

  4. Anne dit :

    Bonjour Florian,

    Je pratique (2 fois par an)une monodiète de riz sur 10 jours (le n°7 macrobiotique). La première fois, j’ai débuté la diète en me disant que je tiendrai le temps que je tiendrai, et en réalité, je l’ai faite intégralement. Après 4 jours, j’avais une pêche d’enfer et les douleurs articulaires avaient complètement disparu.

  5. Bonjour Florian

    merci de ton commentaire sur le site de Doctissimo http://forum.doctissimo.fr/nutrition/maigrir-regimes/paleo-intermittent-fondu-sujet_169359_1.htm#t1364672

    Suite à mes années de chaos alimentaires et de regimes à tout va jusqu’à l’extrème(voir mon blog http://www.caloriepholie.com), je me suis mise naturellement au jeun, tout simplement parce que je me suis rendue compte que je ne suis pas bien en mangeant le matin, je ne digère pas, je suis lourde, endormie etc… Et niveau psychique, le jeun me fait un bien fou, je suis d’attaque pour tout.

    Mel

  6. M-Christine dit :

    Merci pour ce témoignage et les précisions.
    J’ai fait un jeûne de 4 jours pour faire une requête à Dieu (exaucée ensuite). Je n’ai pas eu mal à la tête comme la 1ère fois (3 jours), et j’ai perdu 4 kgs.
    Pour ce jeûne, j’ai continué à prendre ma tasse de café au lait + 2 ou 3 tranches de pain beurré au petit-déjeûner (comme d’habitude) car je travaille à mi-temps.

    Suite à ça,j’ai décidé de faire un jeûne de 3 jours, chaque début de mois, et ça se passe très bien. Le corps supporte de rester sans repas de midi et du soir.
    A part ça, je suis le « régime de chrono-nutrition » qui consiste à répartir les aliments différemment sur les divers repas, et ça m’a fait diminuer de moitié les quantités habituelles que je mangeais, car cette méthode donne un sentiment de satiété, c’est vraiment étonnant et efficace.

  7. Françoise dit :

    Bonjour,
    J’ai été adepte du jeûne pendant quelques années, mais tous les kilos perdus sont revenus avec du supplément. J’ai également testé le jeûne intermittent, mais ça ne me convient pas vraiment, je mange souvent en ville avec quelqu’un à midi et je ne veux pas me priver de ces moments de convivialité. Il reste les monodiètes de temps en temps et une certaine vigilance le reste du temps!
    Françoise

    • Florian dit :

      Bonjour Françoise, merci pour ce témoignage qui vient montrer que le jeûne intermittent peut ne pas fonctionner chez tout le monde. Il est vrai qu’il induit un certain sacrifice au niveau social que certains ne sont peut-être pas prêts à accepter. Mais c’est sur la longueur et la régularité qu’on constate les avantages du jeûne.

    • Senga dit :

      BonJour Françoise 🙂 Tu dis que  » tu manges souvent en ville et avec quelqu’un à midi  » et tu ne veux pas te priver de ces bons moments…mais rien ne vous empêche de manger un repas de fruits et légumes , et puis pour ne pas reprendre des kilos il suffit d’arrêter totalement tout ce qui est d’origine Animal (ce qui revient, en somme, à manger du cadavre d’Êtres bien plus HUMAINS, sensibles et Vivants que ce qui nous définie! (je veux dire que les Animaux sont Humains et l’homme est inhumain! 🙂 ) donc, pas de laitages, pas de yaourts (il y a les yaourts au Soja etc) , surtout pas de fromages ! Il faut, bien évidemment des Fruits et des Légumes Bio–(logique!) parce que tout le reste n’est qu’une alimentation de MORT! (fruits sans pépins : fruit sans Vie, donc aucune vitamine régnénérante, donc fatigue et pollution de nos cellules sans apport vitaminique etc. ..sans oublier les traitements CHIMIQUES avant, pendant et après la croissance du Fruit…la chimie ,tout comme le fluor mit dans les dentifrices, l’Eau et partout ailleurs, sert a la fabrication des bombes nucléaires!…mais je fais bref! fait des recherches dans le domaine ALTERNATIF et tu seras estoma-quée!!! Ne plus consommer aucun sucre sauf le bon sucre des Fruits qui lui, est NATUREL et c’est la Lumière, le Soleil qui entre en toi! Donc, en bref, je mange des Fruits et des Légumes de mon Jardin a partir de graines ancestrales bien évidemment! , et plus aucun problèmes de poids cela je le garantie, je ne me pèse même plus (de 86 kg je suis descendue au poids qui me correspond de 47 kilos) et bien entendue, si en plus tu fais des Jeûnes là tu vas te régénérer 😉 et pourquoi pas de temps en temps amener chacun votre petit panier pique nique le midi (contenant ce qui vous fait plaisir sur le moment) installés sur une petite couverture dans l’herbe sous la présence , le réconfort, la Bienveillance et la sérénité des Grands Arbres et des petits Animaux réconfortant car faisant du bien à l’Âme (les Oiseaux, les Écureuils, les petites Fourmis travailleuses et prenant grand soin de leurs progénitures 🙂 etc… ) les vidéos alternatives : Irène Grosjean, Jade Allègre, Jacques Antonin, Le Choux Brave, Corine Gouget, etc, etc, etc… 🙂 Si tu le souhaites, tu peux me répondre ici à f-bouk : Mar Hetka’la 🙂 Belle JourNée 🙂 Namasté 🙂 <3

      • Le Brebis Galleux dit :

        Vous êtes dans un trip vegan qui n’est pas du tout le mien. J’adore les animaux mais me permets du Roquefort, et du vin rouge plus du Riz qui sont la base de mon alimentation…

      • Ed dit :

        Il y en n’a marre des donneurs de leçons!!! chacun prend conscience en son rythme,en son corps de ce qui est bon pour lui.Il y a des choses que vous dites qui sont peut être sensé mais respectons nous humains et soyons un peu plus humble. Ce qui est bon pour vous ne l’est peut être pas pour d’autre. Apprendre à s’écouter soi est parfois le meilleur jeune.bises à tous

        • Fontagneres dit :

          Bonjour Il ne faut pas se fâcher si vous êtes là entrain de lire c est que cela vous intéresse. Personne bien sur personne est obligé de lire d y croire et de suivre les conseils. De la à dire que vs en avez marre des donneurs de leçon…. c était pas obligé. Bonne journee a vous et zen….

  8. M-Christine dit :

    J’ai oublié un détail, quand je commence un jeûne, le 1er jour j’ai assez froid,les mains, et les pieds surtout que j’ai du mal à réchauffer pour aller me coucher le soir, très désagréable.
    Tant que j’ai les pieds glacés, impossible de dormir…

    Peut-être que d’autres ont eu la même expérience?

    Et en plus de ça, je n’ai même pas perdu 100 grammes! pfff…je pèse 71,..(variable) pour 1m70.

    • Daniel N dit :

      Je fais le jeune intermittant 5/2 depuis quelques mois. (Diner seulement pendant deux jours). Comme m_Christine, pendant le jeune, j’ai les extrémités froides, chose qui ne m’arrivait jamais avant mais qui se replace au retour du jeune. J’ai maigris d’une vingtaine de livres mais la, je suis comme stabilisé et ca ne descend presque plus, ce qui serais ok si j’avais atteint le poids idéal que je vise. En attendant, je devrais peut être me mettre a un certain niveau d’exercice pour recommencer à maigrir. Mais j’adore faire ce demi jeune…

  9. Bonjour Florian,
    Je découvre ton blog avec plaisir.
    J’ai découvert le jeûne intermittent il y a quelques mois grâce à l’article de Jérémy que tu mentionnes.
    J’ai testé par curiosité et j’ai été agréablement surprise.
    J’ai trouvé que c’était beaucoup plus facile à tenir qu’un jeûne prolongé (j’en ai eu fait de 5 jours) et j’ai même gagné en vitalité!
    Aurore

  10. Nathalie dit :

    Bonjour,
    je pratique aussi le jeûne intermittent que je nomme pour ma part jeûne quotidien. C’est vraiment une excellente chose et je ne souffre jamais de la faim.
    dans votre article, vous mentionnez une analyse faite pour détecter vos intolérances alimentaires. j’hésite justement à en faire une pour moi et les membres de ma famille. quel labo et quelle formule préconisez-vous? Le coût important me fait hésiter.
    A l’avance, merci
    Belle journée

  11. krystel dit :

    Après de longue recherche sur cette façon de s’alimenter Mercredi 7 aout j’ai décidé de commencer à pratiquer le jeûne intermittent 16/8h quotidiennement et pour l’instant tout se passe à merveille je me sens déjà mieux je ferais un premier bilan le 7 septembre prochain.

  12. Anne dit :

    Bonjour à tous,

    Cela fait plusieurs jours que j’y songe et le dernier com de Krystel provoque le déclic. Je commence demain un 16/8 et vous donnerai des nouvelles.

  13. krystel dit :

    Bonjour,
    Anne contente que mon commentaire t’ai donné le déclic tu vas voir c’est plutôt facile et tu vas te sentir mieux,n’hésite pas à donner de tes nouvelles 🙂

  14. amke dit :

    Jeremy Anso n’est pas doctorant en nutrition … Il n’a aucune formation en nutrition (je lui ai moi même demandé, et il le précise dans un de ses articles) D’ailleurs un doctorat en nutrition ça n’existe pas … les formation en nutrition existant sont le BTS ou DUT diététique donnant un diplome d’état de dieteticien-nutritionniste, ou le DU en nutrition, qui est une formation de quelques semaines étalées sur un an, et donnant un diplome non reconnu par l’état. Sinon il y’a les filières alimentation santé, qui amènent plutot à travailler dans l’industrie agro alimentaire et la qualité … Tout cela pour dire que les soi disant medecin nutritionniste, n’ont pas forcément la formation adaptée … D’ailleurs ce sont souvent eux qui créent le plus de dégâts, CF tous les régimes célèbres dont je ne citerai pas le nom et qui sont très controversés actuellement…Cela dit, son site est très bien. Je suis pour le jeune intermittent, mais à associer à un équilibre alimentaire … Car sinon bonjour les carences … Un seul repas sur une journée ne peut pas suffire à assimiler suffisamment de nutriments pour rester en bonne santé :/

    • Ambolik dit :

      « Un seul repas sur une journée ne peut pas suffire à assimiler suffisamment de nutriments pour rester en bonne santé :/ »…

      Pourriez vous développer?
      Pour ma part, je trouve important de ne pas se méprendre sur le jeûne intermittent: cela ne consiste pas réduire drastiquement l’apport quotidien en calories en nutriments par rapport aux besoins moyens, cela consiste juste à condenser la prise alimentaire sur une plage horaire relativement courte pour permettre une plage « à jeun » plus longue et ainsi bénéficier de ces effets…
      Cependant, le fait de faire moins de repas, va créer un léger déficit calorique, car même si on compense en faisant des repas plus gros sur 1 ou 2 repas, on ne retrouvera pas le même quota calorique qu’avec 3 repas (+ éventuelles collations entre les repas)… comme dit dans ce très bon article passer à 1800 kcal/jour en rapport aux 2200 recommandées… et cela n’a que des bénéfices: une étude récente faite sur des singes rhésus a révélé qu’une réduction de l’apport calorique de 30% (dans notre cas ça représenterait un apport de 1540 kcal par rapport aux 2200 conseillées) avait permis d’augmenter leur longévité de 40% (!), de réduire l’apparition de maladies telles que certains cancer et autres maladies métaboliques ou dégénératives…
      Quand à l’assimilation des nutriments, une alimentation QUANTITATIVE ne garantit absolument pas une assimilation QUALITATIVE des nutriments… c’est bien d’ailleurs un des problèmes de nos sociétés modernes: tout le monde est d’accord pour dire qu’on mange trop, et pourtant le nombre de gens présentant des carences ne cesse d’augmenter… on a beau manger beaucoup, si on le fait à partir d’aliments de mauvaises qualité, pauvres en nutriments, mal conservés, mal associés, mal cuisinés, mal mastiqués, mal digérés, etc. l’assimilation ne peut être que médiocre… sans parler de l’état plus ou moins déplorable du système digestif censé assimiler tout ça, agressé par les pesticides, les médicaments, les antinutriments, les mauvaises cuissons, associations, etc…

  15. Michèle dit :

    Bonjour et merci pour toutes ces précisions.
    Une question cependant, que conseillez vous de boire ou de ne pas boire durant les 16 heures de jeûne ?
    J’ai cru comprendre que seule l’eau et le café sont autorisés, dois-je exclure le lait dans le café, ou un jus de fruit ?

    (aie aie)

    Merci!

  16. Elise dit :

    Bonjour,
    Dire qu’on ne peut pas tomber en syncope en sautant le petit déjeuner par exemple est archi faux, en tout cas pas pour tout le monde j’en ai fait l’expérience. Dîner le soir normal, le lendemain j’avais voulu suivre l’exemple de ne déjeuner qu’à 13h, résultat à 11h malaise et fracture du nez

    • Florian dit :

      Elise, de très nombreuses personnes ne prennent pas de petit déjeuner et ne tombent pas pour autant en syncope !

      Après, ce qui convient à une personne peut ne pas convenir à une autre. En tout cas, restez toujours à l’écoute de votre corps. Et si vous voulez retenter l’expérience, allez y progressivement. Pensez surtout à bien vous hydrater.

      • Clémentine dit :

        Et aussi évidemment ne pas faire un diner le soir d’avant constitué uniquement (ou presque) de glucides, sinon méga crise d’hypoglicémie c’est certain. Un bon plein de protéines et de bons lipides et c’est parti pour des heures de jeune sans soucis.

  17. Elise dit :

    Merci de votre conseil, et oui en effet j’ai très envie de tenter l’expérience du jeûne intermittent, je n’ai pas de poids en trop mais vu le nombre de gens qui en vantent les mérites je suis assez déçue de ne pas en être capable. Écouter son corps concrètement qu’est ce que ça veut dire ? Manger quand on a faim et ne pas manger quand on n’a pas faim? Perso j’ai faim 3 fois par jour et l’expérience qui m’a valu une fracture du nez me fait franchement hésiter, ça me fait peur alors que j’ai vraiment envie de le faire. Est-ce un problème de capacité? Par ailleurs quand j’en ai parlé à mon médecin il m’a quasi traitée de débile, pour lui, et je crois pour la majorité des médecins, le jeûne est une aberration

    • Florian dit :

      Si ne pas prendre de petit-déjeuner ne vous convient pas, vous pouvez essayer de sauter le repas du soir ? Une idée aussi, c’est la monodiète, pendant une journée, vous ne mangez qu’un type d’aliment : un fruit de saison, du riz, etc. Ne le faites que si vous vous sentez capable de le faire, en y allant progressivement.

    • Ambolik dit :

      Un petit conseil, réduisez vos apports en glucides, et quand vous en consommez, privilégiez les index glycémiques bas, votre corps va alors réapprendre puiser dans les graisses pour vous fournir de l’énergie…

      La question de la sensation de faim est très délicate: on la confond souvent avec autre chose. Une alimentation fréquente (3 repas par jours voire plus) met le corps dans une routine où il est alimenté à peine la digestion du repas précédent terminée… des années avec de telles habitudes fait que dès qu’on saute un repas le corps se met à stresser de ne pas être immédiatement rempli…

      D’autre part, une alimentation riche en glucides, et d’autant plus à index glycémique élevé met le corps dans une configuration où les fringales arrivent vite (pic d’insuline violent entraînant par la suite une chute du taux de sucre sanguin).

      Ces 2 paramètres associés (repas fréquents et à index glycémique relativement élevé) provoquent un état de panique quelques heures seulement après le dernier repas, et on assimile cela à la faim, mais ça n’en est pas (forcément)… on a même mesuré sur des personnes faisant soit-disant une crise d’hypoglycémie (avec malaises, fébrilité, etc.) leur taux de sucre sanguin pour s’apercevoir qu’en fait il n’avait pas baissé par rapport au moment où ils se sentaient encore bien. Conclusion c’est surtout un état de stress que l’on somatise, et une mauvaise utilisation par le corps de ses ressources due à une alimentation trop riche en glucides: la sécrétion bien trop fréquente d’insuline due à une alimentation fréquente et riche en glucides fait « oublier » au corps qu’il peut tenir longtemps sans manger et surtout qu’il peut puiser son énergie dans les graisses, et pas seulement dans le sucre directement disponible… c’est ce que combat notamment le jeûne intermittent: en prolongeant l’état « à jeun », on sécrète notamment les antagonistes de l’insuline, qui vont orienter le corps vers la combustion des graisse (pour les transformer en sucre) en guise de carburant… en restant à jeun, vous allez aussi augmenter votre sensibilité à l’insuline, ce qui fait que vous en produirez moins et que vous aller graduellement être de moins en moins sensibles à ces apparentes hypoglycémies (qui n’en sont pas vraiment en fait, cf le syndrome postprandial idiopathique…). Au passage, c’est ce qui fait aussi que je jeûne intermittent est l’arme ultime pour perdre durablement du poids: le corps est en mode « brulage de graisses », et la sensibilité accrue à l’insuline fait que l’on stocke moins…

      Donc allez y progressivement, et ne vous inquiétez pas, votre corps est prévu pour fonctionner en étant privé de nourriture pendant plusieurs jours sans que cela le mette en péril, car sinon nous ne serions pas là pour en parler, vu que notre espèce se serait éteinte depuis bien longtemps déjà. 😉

  18. Bonjour, ce qui est intéressant c’est que la nourriture est intimement liée à notre personne , ses croyances, peurs, rejets..et qu’ainsi elle devienne un moyen de mieux nous connaître. Mais intéressant de communiquer, lire les expériences de chacun, en tirer leçon et désir d’expérimenter pour soi même. Je me suis toujours vue comme « un laboratoire sur pattes »(dixit Isabelle Hercellin qui est en inédie depuis 2009 : aucune nourriture …)J’ai fait un « jeûne » de 8 semaines, buvant, jus de fruits et bouillon de légumes, mais vie sociale, convivialité, j’ai repris mon alimentation (je suis végétarienne depuis toujours ) et j’alterne période de jeûne, nourriture. Quand je jeûne et prépare des repas pour mes enfants et amis, je suis très créative et invente plats et saveurs nouvelles et je crois que ce désir de goûter ces créations me donne encore envie de manger et pourtant j’ai envie aussi d' »autre chose » (??). Aujourd’hui je jeûne 1j/2 : thé vert et eau) et mange normalement ce qui me fait encore envie, et j’invente mille recettes de légumes, de tofu ….Cela me convient pour l’instant! Je me sens en excellente forme, suis très active, joyeuse …il n’y a pas de dogme à suivre, chacun doit expérimenter ce qui lui procure santé, joie; désir de progresser (éventuellement le partager, pourquoi pas !)

  19. Fiso dit :

    Bonjour,

    Après plusieurs appels du pied (interview du docteur Saldmann, émission d’Arte) et plusieurs mois à me documenter, sur votre site et d’autres, sur le jeûne intermittent, j’ai profité du Carême pour me lancer. Depuis maintenant 34 jours, je ne mange que le soir et je me sens dans une forme incroyable. C’est vraiment une expérience surprenante et riche d’enseignements sur soi-même, qui procure un grand sentiment de liberté.
    Merci de m’avoir convaincue de franchir le pas. Cette nouvelle façon de m’alimenter, que je pensais ponctuelle, va sans doute devenir, comme dans votre cas, mon nouveau « régime » alimentaire.

    • Florian dit :

      Merci Fiso pour ce commentaire, et suis bien content que ton expérience de jeûne intermittent t’apporte satisfaction. Comme le dit le Pr Yvan le Maho, notre organisme est plus adapté au manque de nourriture qu’à l’excès permanent comme c’est malheureusement devenu le cas.

  20. GIRAUD Marie-Hélène dit :

    Bonjour,
    Suite à la lecture de différents articles sur le jeune intermittent, depuis 24 jours je le pratique : petit déjeuner à 5h (lait d’amande et deux cuillères de graines une tartine de temps en temps) et mon deuxième repas à 19h, je me sens en pleine forme, aucune crampe d’estomac, et j’ai perdu 4 kgs.

    • Florian dit :

      Félicitations Marie-Hélène, à votre tour, vous allez devenir une promotrice du jeûne intermittent qui est un véritable mode de vie.

      • Marie-hélène dit :

        Merci Florian, aujourd’hui, je suis à 7kgs de perdu, mais chose curieuse, cela ne se voit pas à l’oeil, seulement sur la balance, perdu en tour de taille, perdu en tour de cuisse.
        Je me sens toujours en pleine forme, je vous rappelle mon mode alimentation, je me reveille tot le matin 4H30, je prends un bol de lait d’amande chaud avec des graines (lin,sesame,tournesol,amandes, son d’avoine son de blé)une cuillère à soupe de chaque, je bois de l’eau ou du thé toute la journée, et mon second repas se situe à 19h30, même à cette heure, je n’ai pas faim ! mais depuis deux jours j’ai l’impression d’être stationnaire ! merci

  21. Choups dit :

    Tout comme Fiso (avec qui nous avons démarré ensemble le Carême), cette façon de s’alimenter s’est progressivement inscrite dans une démarche alimentaire logique tant nos corps nous ont très rapidement prouvé que d’une part nous en étions capables et que deuxièmement nous nous sentions bien mieux; nos esprits se révèlent nettement plus à même de terminer nos journées sans avoir de coups de pompe (liés à une digestion que nous n’avons plus) mais également nos corps allégés qui acceptent sans soucis de faire du sport (pas d’essoufflement, un regain d’énergie…), sans parler d’une silhouette qui nous convient carrément 🙂 ce n’est pas une lubie, c’est sincèrement la meilleure façon de s’alimenter pour obtenir des résultats de bien être comme jamais aucun régime (que personne ne tient en plus car trop strict) ne vous permettra de vous sentir.

  22. Marie-Hélène dit :

    Florian, bonjour,
    Tu vas sans doute me porter une réponse, je continue mon jeune intermittent, je n’ai rien changé à mon mode alimentaire (petit dej : une tasse de lait d’amande avec une cuillère de graines de sesame, lin, tournesol et diner à 19H30) et pourtant depuis une semaine je suis stationnaire en poids, et j’ai même l’impression d’avoir repris en volume !!!! je décourage un peu, j’étais si contente de ma perte rapide de poids !!!! merci de ton aide, il me reste 6kgs à perdre

    • Florian dit :

      Bonjour Marie-Hélène, il se peut que tu sois arrivée à ton poids d’équilibre ?

      • Marie-Hélène dit :

        Florian, merci de ta réponse, NON NON NON !!! pour être bien dans mon corps et ma tête, il me faut encore perdre du poids et arriver à 69 kgs, donc j’attends 6kgs de moins, et je serais très heureuse d’y parvenir maintenant que j’ai pris l’habitude du jeune et de sauter le repas de midi, merci mille fois

        • Florian dit :

          L’intérêt du jeûne intermittent est qu’il s’agit (selon moi) d’une méthode plutôt douce pour l’organisme. Contrairement aux autres régimes, elle permet de perdre du poids lentement, mais durablement (pour peu qu’on l’applique à vie). Ne pas avoir perdu de poids durant une semaine est peut-être frustrant mais pas anormal. Ne te décourage pas !

          • Marie-Hélène dit :

            Florian, maintenant que le jeune intermittent est devenu mon quotidien, je me vois mal faire machine arrière, je pensais seulement que le fait de prendre le petit déjeuner compliquait les choses, j’essaierai de le supprimer, aussi je mange des chewinggums sans sucre, j’ai l’impression d’avoir mauvaise haleine ! merci de ton retour

  23. Elodie dit :

    Bonjour,
    Je viens juste d’entendre parler du jeûne intermittent et je suis très intéressée. Ton article est bien documenté et motivant.
    J’ai pour ma part 5 kilos à perdre, je ne veux pas faire de régime car me restreindre m’est très difficile, je retombe rapidement dans des prises alimentaires compulsives qui sont à l’origine de ces 5 kilos en trop.
    Je teste donc ce matin ce jeûne intermittent et pour tout dire, mon ventre crie famine…
    Je me demandais si la faim sera toujours aussi présente où si cela s’atténue au bout d’un certain moment.
    Au bout de combien de temps ressent-on des bénéfices physiques de santé ?
    Merci pour ta réponse et félicitations pour ton blog ^^

    • Florian dit :

      Merci pour ton commentaire. En fait, cela dépend de chacun, nous ne résistons pas tous à la sensation de faim de la même manière. Et nous mangeons souvent plus par habitude que parce que nous avons véritablement faim. Toujours est-il qu’avec la pratique, la faim se fait beaucoup moins ressentir et on apprend à l’apprivoiser sans difficulté. Les bénéfices santé sont dépendants de ton état de santé, de faibles si tu as déjà une bonne santé et une bonne hygiène de vie, à notables si la pratique du jeûne te conduit vers un mode de vie plus sain.

      • Elodie dit :

        Bonjour Florian,
        J’en suis donc à 10 jours (déjà!) de jeûne intermittent, c’est parfois un peu dur mais c’est complètement réalisable car les envies compulsives de nourriture me viennent surtout l’après-midi. J’ai déjà perdu 2 kilos et je me sens bien mieux, d’ailleurs j’ai beaucoup de compliments, on me dit « resplendissante ». Effectivement, j’ai l’impression d’avoir un teint plus frais, une belle peau, ça doit être l’effet rajeunissant …
        Tout cela est bien motivant, j’espère tenir longtemps, à vie même.
        Merci de m’avoir fait connaitre ce type de jeûne (cf ton article dans biocontact) 🙂

  24. nessa dit :

    article très interessant! j’observe un parcours similaire avec quelques divergences cependant:
    – pendant mon enfance je mangeais beaucoup et pas forécément équilibré sans rentrer dans la malbouffe
    – à 18 ans je découvre les salons bio sur Paris, les graines, germer, jus d’herbe et extracteur
    _ à la trentaine j’a mon 1 er enfant et suite à un accident (hernie) j’arrête le sport pendant 3 ans et les problèmes m’entrainent vers un grignotage continuel
    – je décide de faire l’ecalier nutritionnel de dukan (le numero 2 donc plus souple) en mangeant normalement mais pas selon les précepts de la naturopathie je perds 14 kilos
    je mesure 1m60 et mon poids recherché était avant mon régime en mars de 57 kilos
    – là j’ai repris mon alimentation de mes 18 ans, spiruline le matin, graines de lin, jus de légumes et je découvre la diète de 16h00, et le sport plus intensivement et j’ai decouvert avec étonnement que j’étais à 50 kilos! je croyais que ma balance était cassée lol
    alors je suis contente de tomber sur votre blog 🙂

    je suis étonnée de lire que vous avez fait le regime dukan premier front (4jours de proteine) alors que vous étiez naturopathe car moi même étant tres bio j’ai fait le regime numero 2 plus souple et reçu beaucoup de critiques sur mon blog.

    Je ne regrette pas, car ayant un probleme de cartilage je devais perdre du poids rapidement car mes genoux me lachaient…

    mais si j’avais connu la diète de 16h00 avant je l’aurais peut-être fait à la place 🙂

  25. Marie-hélène dit :

    Florian, je continue mon jeune, et je m’y habitue, 12 semaines et toujours accro à mes 6kgs de perdu, et depuis plus rien ! mais je persiste, c’est mon mode de vie. merci pour ton blog très enrichissant

  26. Tristan dit :

    Bonjour,
    Bravo pour ce blog très instructif.
    Il se trouve que j’ai commencé la pratique du jeune intermittent il y a quelques jours.
    Je pensais pratiquer deux fois par semaines le 24 H et garder une alimentation normale le reste du temps en pensant que cela sera plus durable pour moi a long terme.

    Penses tu que cela peut être efficace? juste deux fois par semaine?
    Merci.

    • Florian dit :

      Bonjour Tristan, merci pour ton commentaire. Tu peux toujours essayer 2 jours de jeûne par semaine et voir si cela te convient puis éventuellement ajuster en fonction de ton ressenti.

  27. gross dit :

    Bonjour!
    Je viens de découvrir le jeûne intermittent, je m’y suis mise depuis environ un moi.
    Psychologiquement, c’est enfin un « régime » qui me convient: je me passe très bien du petit déjeûner et je ne suis pas frustrée (je mange ce qui me plaît en quantités raisonnables), mais….au secours! je n’ai pas perdu un gramme!
    Je suis en pré-ménopause, et j’ai vraiment l’impression que le désordre hormonal me fait gonfler: ai-je un espoir de voir un résultat???
    S’il y a des personnes dans mon cas, leur témoignage pourra m’encourager!?!?
    Merci!

    • isa dit :

      Bonjour,
      votre commentaire date un peu mais je tenais à apporter le mien car le jeune n’est pas efficace pour tout le monde en terme de perte de poids.
      J’ai pris 7 kg ces dernières années que j’aimerai vraiment perdre (pré-ménopause également)je me suis donc mise au jeune 16h il y a 15 jours en ayant une alimentation équilibrée, et bien pas 1 gramme de perdu….je continue mais je commence sérieusement à douter de son efficacité dans mon cas et c’est d’autant plus décourageant de voir des témoignages de gens qui perdent…

      • Valéria dit :

        Je crois qu’il faut être perséverante sans tenir compte d’éventuels témoignages de perte de poids spectaculaire…
        Le gras est plus léger et difficile à déloger. La balance n’est pas le seul indicateur, la silhouette et le ruban-mètre aussi.
        Pour ma part, les autres bénéfices du jeûne intermittent ont pris plus d’importance que la perte de poids, dès lors qu’on se sente mieux dans sa peau tout simplement.
        Bon courage à vous.

  28. MARTINE dit :

    Bonsoir,
    Le jeûne intermittent… une découverte pour moi. je suis en surpoids et j’ai bien du mal à perdre du poids, malgré les restrictions alimentaires faites et la ménopause!!!
    Il serait plus facile pour moi de ne pas manger le soir.. est ce aussi efficace?? Pouvez vous me donner des précisions, comme par ex à quelle heure puis je prendre le petit déj??
    Merci d’avance!!

    • Florian dit :

      Martine, le principe est très simple : si vous essayez un jeûne 16/8, vous jeûnez durant 16 heures (période de sommeil comprise) et vous vous alimentez durant 8 heures.
      Autrement dit, c’est l’heure de votre petit déjeuner qui va fixer l’heure de fin de prise alimentaire. Par exemple, si vous avez pris votre petit dej à 8h, vous pourrez manger encore jusqu’à 16h. Et vous ne mangez plus rien jusqu’au lendemain matin.

  29. Elise dit :

    J’ai quant à moi commencé le jeûne intermittent il y a un peu plus d’un mois, tant pour des raisons santé de fond, l’excellent documentaire de Thierry de Lestrade sur Arte (qui m’avait amené à acheter le livre) m’avait vivement intéressée, que pour une considération pondérale (quelques kilos s’installant régulièrement l’hiver, et à l’approche de la quarantaine…). Bref, depuis environ 5 semaines, nous pratiquons avec mon conjoint le rythme 20/4, ce qui revient à dîner plus éventuellement une collation, et c’est tout. Le premier jour a été difficile, arrivée à la salle de sport à midi je me suis sentie faiblarde après une heure d’activité d’intensité moyenne, et puis le rythme se prend bien. Plusieurs points : L’absence de coup de mou postprandial le midi est déjà un vrai bonheur. Mes collègues s’endorment, je continue à bon rythme. Parfois une sensation de faim, mais qui ne dure jamais plus de quelques minutes, dans la matinée et parfois vers 16 ou 17h, et rien qui ne résiste à un thé ou un bol d’air.
    Côté poids l’absence de balance ne me permet aucune appréciation précise, en revanche mes jeans me le disent, je pense avoir gagné une taille, soit 4 ou 5 kilos.
    Concrètement ? C’est extrêment agréable, de ne plus être contrainte par les heures de repas. De profiter de temps libre le midi pour faire tout ou rien. D’avoir envie de choses précises le soir, qui visiblement sont directement guidées par les besoins du corps, de redécouvrir et savourer les aliments, et pas simplement de manger parce qu’il est l’heure. Pour autant ça n’a pour moi rien de martial, le week-end dernier chez des amis nous avons petit-déjeuné, déjeuné et dîné, sans avoir l’impression d’être coupables de quoi que ce soit (mais un peu lourds convenons-en et surtout bien conscients de manger sans faim).

  30. Letourneur Louis dit :

    Bonjour Florian,

    Mais faut-il jeûner le matin si on a sport vers 10h, parce que je suis au lycée et je me pause la question. La dernière fois j’avais à pêne pris un bout de pain et un verre d’eau. Donc en conséquence j’aimerai avoir votre avis.

    Cordialement

  31. Aurélie dit :

    Bonjour,

    J’ai 34 ans et je pratique quelques jours par an le jeûne de 24h et j’ai fait un jeûne hydrique de 7 jours il y a maintenant 9 ans. Je suis assez convaincue des bienfaits du jeûne et j’envisage de pratiquer le JI mais j’aimerais bien avoir votre avis sur l’article qui apparait sur le lien suivant:
    http://www.caloriepholie.com/mirage-du-jeun-intermittent-.php

    Merci et bonne journée

  32. Quentin dit :

    Bonjour à tous, j’atterrie sur ce blog un peu par hasard en lisant en faite le forum doctissimo sur le jeûne intermittent.Et, en lisant les commentaires sur ce blog, je me suis dit qu’un témoignage de plus ne ferait de mal à personne et pourrait peut être éclairer quelques un.

    Pour donner quelques infos qui établiront les bases de ce que je m’apprête à dire, je suis un jeune homme de 18 ans, pratiquant la musculation et le tennis, ayant adopté l’IF il y a 3 mois.

    Alors voila, j’ai débuté le jeûne il y a 3 mois, après qu’une amie m’en ai parlé car j’aime bien tester des truc un peu « non-conventionnels », éventuellement ça vous fera perdre du poids et épargner de l’argent, à 5€ la boite, ça peut valoir le coup 😉

    Mon expérience du jeûne s’est déroulé de manière tout à fait aléatoire, dans le sens ou j’ai changé plusieurs fois mes fenêtres d’alimentation. Les 2 premiers jours se sont fait sur une base de 14/10h pour évaluer à quel point cela allait être dur, car j’était jusque là habitué à manger quelques sucreries assez régulièrement et pas mal de glucides, mais surtout, je mangeais sur une base de 6 repas par jours.

    Autant vous dire que cela a été une perte de temps, dès le 3ème jours je suis passé sur du 19/5h et depuis ce jour il m’arrive de faire du 17/7 (minimum) par-ci par-là, mais je suis sur une base 20/4h la plupart du temps.

    Une journée typique commence par une tasse de café le matin, suivit d’eau, beaucoup d’eau. Car oui, il m’arrive d’avoir faim, mais ayant perdu l’habitude de m’alimenter en journée je n’en ai pas l’envie, alors je bois pour plusieurs raisons: CA HYDRATE, CA FAIT DISPARAÎTRE LA FAIM, CA NETTOIE LE CORPS. Certains disent « il faut boire beaucoup, au moins 1,5L par jour », personnellement je bois 3L d’eau en moyenne par jour.

    Les légumes représentent une grosse part de ma diète, et les protéines aussi, puisque comme l’ayant dit plus haut, je pratique la musculation.Et NON, vos muscles ne fondront pas tel neige au soleil, ni ne s’envoleront pendant la nuit.
    NON, vos performances à la salle ne diminueront pas, faites confiance à votre corps, pas à vos préjugés.

    Le jeûne n’est pas quelque chose d’irréversible, il est simple comme bonjour de repasser sur un mode « standard » d’alimentation. Pas plus tart que…aujourd’hui, je décidait de manger une pizza à 13h avec des amis qui voulaient aller au resto, alors que j’avais arrêté de manger la veille à 23h30!

    Que puis-je ajouter d’autre? Votre bien être passe avant tout, donc comme je le disait en intro, n’écoutez que vos envies ou besoins, mais n’adoptez pas une fenêtre parce que vous avez lu que c’est comme ça qu’on le fait.
    Aussi, le jeûne est une transformation du corps sur le long terme, si vous le faite pour la perte de kilo, cela prendra plus de temps que les régimes super rapides qui existent, mais ça sera dans la durée. Je profite aussi beaucoup plus de ma nourriture, de temps en temps je m’autorise de groooooos écart calorique et je ne me sens jamais mal parce que je ne compte pas mes calories, vous mangerez un peu moins naturellement, la différence c’est que vous ne saurez pas par quel nombre de calories vous mangez moins, et je peux vous dire que ça vous enlève un certain poids sur la conscience quand vous « trichez » (bien qu’étant un mec j’ai prit l’habitude jusqu’a mon jeûne de compter mes calories de manière très précise, chose que je n’ai plus à faire).

    Autre précision, beaucoup de gens risquent d’être étonnés de votre démarche, c’est courant comme réaction, essayer de leur expliquer, peut être que vous pourrez les motiver à se joindre à v(n)ous 😉

    Sur ce, futur et présent jeûneurs, j’espère que mon commentaire en aidera quelques un, là est sa vocation 🙂

    PS: J’ai faillit oublier, mais l’IF vous fera redécouvrir votre corps et ses capacités. Vous serez étonnés de vous en voyant à quel point vous restés performant, voir plus, le ventre vide pendant 15 heures, 16 heures, et plus si affinités !

  33. joanez dit :

    Bonjour çc me tente beaucoup ce jeûne mais je crains de perdre beaucoup de muscle j’ai 64 ans

    • Gaëtan dit :

      Merci pour cet article très complet.
      Je pratique également le jeune intermittent. Fondamentalement, il n’est pas fait pour perdre du poids, la perte de poids n’étant qu’une connaissance puisque le jeune intermittent revient à diminuer son apport calorique. La preuve, c’est que des personnes sans surcharge pondérale le pratiquent aussi. Si vous continuez à manger des protéines (végétales ou animales), il n’y a pas de raison que vous perdriez du muscle.
      Par ailleurs, vous pouvez pratiquez la musculation pour gagner en muscle. C’est ce que j’ai fait. 30 minutes par jour sufissent.
      Gaëtan

  34. Nadia dit :

    Bonjour

    Je commence le jeune intermittent et j’aimerais savoir si j’ai juste jusqu’à maintenant.
    Au réveil, j’ai pris un café + un demi pamplemousse. Le dernier repas de la veille était à 21h (très riche d’ailleurs oupsss).
    A 13h, j’ai pris une portion de soupe aux légumes verts + compote sans sucre + café.

    Ce soir, je compte prendre un steack + légumes verts + jus de pruneaux.

    Ca pourra aller ?

    • Florian dit :

      Comme indiqué dans l’article, pour que ce soit « juste », il faut jeûner durant la période d’éviction des aliments retenue (16/8 par exemple : 16 heures d’éviction et 8 h de prise alimentaire). Ensuite, cela relève du choix personnel de chacun, de ses possibilités et surtout de son ressenti.

      • Nadia dit :

        Merci pour votre réponse. Jeûner veux donc dire aucun aliment (à part les boisson sans sucre telle que le café, ou le thé) ?

        Au passage, bravo pour votre article !

  35. Yuyu dit :

    Ca y est je m’y suis mise depuis 1 semaine, c’est vraiment génial, légèreté ,affinée, efficacité.
    Juste un petit doute, je suis en partiels en ce moment et j’hésite à arriver en exam le matin pour 4 heures le ventre vide…
    Quels sont les effets sur vous en termes d’inspiration de mémoire et de concentration ?
    Any recommendations?

    • Florian dit :

      Ne prenez pas de risque ce jour-là si vous n’avez pas le temps de tester votre concentration en pratiquant le jeûne intermittent. Seule votre expérience personnelle doit vous guider en la matière.

      • yuyu dit :

        Oui et je realise maintenant que je peux vraiment m en passer. On gagne en liberté je peux attendre 18h sans soucis.
        Par contre peur de trop me nourrir d un coup a la rupture du jeune.que ca soit trop fatiguant pour mon organisme, qu en pensez vous?

        • Florian dit :

          Faites votre propre expérience et soyez à l’écoute de votre corps. En tout cas la modération est de mise : il n’est pas souhaitable de prendre de grandes quantités de nourriture après un jeûne.

  36. Yohann dit :

    Bonjour.

    Cela fait des mois que je pratique l’IF et je dois dire que les résultats obtenus sont merveilleux. J’ai perdu pas mal de poids, et ce sans sentir à aucun moment que je fais un « effort » particulier, c’est vraiment fascinant.

    Parcontre, depuis une ou deux semaines, je remarque mon poids stagne un peu. A dire vrai, je me pèse quasi tous les jours et je sais que c’est une mauvaise habitude mais ça me permet de ne pas de me relâcher.

    Bref, en fait je remarque que le poids varie beaucoup sur la période d’une semaine ce qui est normal, mais aujourd’hui j’en suis pratiquement au même point qu’il y a une semaine. Quelles sont les solutions pour sortir de cette phase de plateau ?

  37. danielle dit :

    Merci Florian pour tous ces précieux renseignements, je m’intéresse depuis quelques temps à différentes sortes de jeûnes.. pour ce qui concerne le IF, sur une base 16/8 est il obligatoire de garder toujours les mêmes horaires?
    Par exemple, je ne suis plus en activité professionnelle, donc je ne prends pas mon petit déjeuner toujours à la même heure. Si je le prends un jour à 8h je commence la partie jeune à 16h et le lendemain je le prends à 6h je jeune à partir de 14h.
    Est ce correct, à partir du fait que je respecte le 16/8.
    Merci de ta réponse et je vais me lancer….

    • Florian dit :

      16/8 signifie jeûner durant 16 heures (durée du sommeil comprise) et avoir la possibilité de manger sur une plage horaire de 8 heures consécutives. Vous pouvez bien entendu adapter votre jeûne en fonction de vos contraintes professionnelles.

      Bravo pour votre lancement, tenez nous au courant !

  38. Nathalie dit :

    Merci pour tous vos conseils qui sont trés utiles.
    Le Fast5 préconise 1 repas par jour, alors en admettant que ce seul repas dure 1h00, pourquoi ne pas dire que c’est un jeûne de 23h00?
    Je préferre avoir plusieurs repas pendant quelques heures, en surveillant l’apport calorique, que ne faire qu’1 seul repas.
    Je commence le jeûne intermittent changeant de fenêtres car je travaille de nuit.. A ce propos, lorsque je travaille, je finis mes repas à 0h00, je me couche à 8h00, et je peux tenir jusqu’à 17h00. Est-ce bien, car il y a 8h00 avant que je ne dormir….
    Je vous dirais comment se passe ma nouvelle vie..

  39. Nathalie dit :

    Je suis adepte des jus de légumes fait avec un extracteur.
    Peut-on en boire pendant le jeûne. Est-ce considéré comme de la nourriture?
    Merci de vos réponses..

  40. Mathilde dit :

    Bonjour,
    Ce blog est-il toujours actif ? (dernier message en février)
    J’ai commencé le jeune intermittent aujourd’hui en prenant un repas à 14h et le second à 19h30 (soit un jeune de 18h). Mon objectif est de me sentir un peu plus légère (pas forcément au niveau du poids) après un mois de révision du bac à peu bouger et à manger riche en glucides pour pouvoir travailler longtemps.
    Je me suis également remise au sport.
    Pensez-vous que pratiquer le jeune intermittent les 5 jours recommandés va m’aider ?

  41. Céline dit :

    En vacances peut-être ?

    Dommage… Le sujet est intéressant…

  42. micheline dit :

    Après l’arrêt du tabac +une ablation de l’utérus suite a un fibrome j’ai pris énormément de poids qui s’élève a 95 kilos, j’ai eu beaucoup de soucis a dormir a cause de l’apnée du sommeil suite au surpoids, j’ai donc commencé à jeunée en buvant 1 verre d’eau le matin+2 café au lait, le midi 2 gélule bouffe graisse nopal avec un repas normal, a 17 une pomme et sé tout, depuis je dors vraiment bien et bissard ment je n’ai plus de fringale et même pas hypoglycémie, j’avais également des extra systole du également au surpoids et elle on pratiquement disparu, mon état de santé sé vraiment améliorer je suis a moins 5kilos en trois semaines voila pour ma petite histoire.

  43. jem dit :

    Bonjour
    Je pratique le jeûne intermittent depuis quelques semaines,que du bonheur!
    Que pensez vous de la prise de vitamines (oméga3,magnésium,vitamineC,sélénium..etc) pdt le jeûne?
    Que pensez vous également du café ou tisane du matin additionnée d’une cac d’huile de coco(genre bulletproof)?
    Merci pour cet article je m’y retrouve complètement et stt quelle énergie! Je pratique le 20/4 essentiellement, une alimentation à glucides bas, peu ou pas de céréales, legumes+++ poisson/viandes/jaune d’oeuf et cuisson vapeur
    douce et du sport en douceur
    Bonne journée ☺

    • Merci pour votre témoignage. La prise de compléments n’est véritablement recommandée que si vous estimez avoir un risque avéré de carence.
      Je n’ai pas d’avis sur la prise de café avec de l’huile de coco durant votre jeûne.
      En revanche, votre alimentation semble comprendre beaucoup trop de protéines animales.

  44. jem dit :

    Merci pour votre reponse!
    Oui les vitamines c’est suite à une cs avec un micronutrionniste et bilan.
    Pour les protéines animales (bio) je suis à moins de 100g par jour (je sais que çest acidifiant ) d’où mes légumes crus et cuits +++.un jour j’arrêterai ☺

  45. Valéria dit :

    Bonjour,

    J’ai commencé le 16/8 le 1er septembre, convaincue qu’il m’aiderait à perdre mes 8 kilos en trop, pris au fil du temps avec des régimes…
    Je suis étonnée par les sensations qu’il procure, à moins que ce soit des idées de ma part… : plus d’énergie, plus concentrée au travail, moins stressée, meilleur sommeil, peau plus jolie. Bref, cela devient presque plus important que la perte de poids et pour ça, c’est trop tôt pour en parler mais je crois que je m’affine.
    Dans mon café le matin, je m’autorise une dosette de lait en poudre à 15 calories et un stick d’aspartame à 3,6 calories. Pour l’instant, mon sevrage en lait et goût sucré du café est difficile.
    Quel est votre opinion sur l’utilisation de l’aspartame ? On lit différents avis sur internet à ce sujet.

    • Je ne suis pas partisan des édulcorants en général et de l’aspartame en particulier. Même si les études sur l’aspartame ne sont pas concluantes, je pense qu’on peut largement s’en passer. Il n’a par ailleurs aucun intérêt nutritionnel.

  46. Arnaud dit :

    Bonjour…juste un petit message… une sorte de petit témoignage pour ce qui se demande encore si il doivent commencer un Jeûne et quels sont les effets sentis.
    Je pratique le jeûne depuis 7 semaines, et je me suis mis au sport également de facon modérée (3 fois par semaine 45 minutes de muscu et 30 minutes de marche rapide (6,5km/h) ).
    résultat jusque là, j’ai perdu 6kg (peut-être perdu un peu plus en graisse et gagné un peu en muscles).
    je pratique le jeûne entre 22h et 14h, je saute donc le petit déjeuner.
    les effets ressentis : sentiment d’avoir faim entre 10h et 14h pendant les 8 premiers jours (je regardais sans cesse ma montre pour savoir quand je pouvais me mettre à manger), légers maux de tête, plus facilement irritable, mauvaise haleine passé une certaine durée du jeûne). ca c’était pendant les 8 premiers jours.
    pour atténuer les effets de faim, je buvais beaucoup d’eau, et du café noir sans sucre qui atténue bien également les effets de faim.
    maintenant que je suis habitué au jeûne (après 8 à 10 jours), je n’ai plus de maux de tête, moins irritable, plus d’énergie, plus concentré, je ne regarde plus l’heure à un point que je ne mange plus vers 14h, mais commence seulement à avoir faim vers 16H !! je mange alors une ou deux pommes et je suis bien jusqu’au repas du soir qu’on pourra qualifié de « festif » vu la quantité de nourriture dans mon assiette!! ca me permet de ne pas avoir l’impression de me restreindre et psychologiquement parlant…c’est la première fois que je trouve une méthode facile à supporter (un régime conventionnel ne marche pas chez moi à cause d’un manque de discipline par rapport à la nourriture…un menu à 600 calories, j’ai encore faim après!).
    le jeûne m’a appris à me passer des encas suicidaires entre les repas… je n’éprouve plus le besoin de sucreries et tout ce qui est mauvais.
    Voilà…je continue malgré tout à bien manger… environ 1800 calories par jour (500 calories en dessous de mon régime de maintenance) et à perdre du poids.
    à côté de tout ca… je sais quels sont les bénéfices du jeûne par rapport au vieillissement, au diabète, et peut-être par rapport au cancer!! Donc pour moi… je vais continuer et j’encourage tout le monde à se donner au moins 3 ou 4 semaines de temps pour essayer la méthode! 3 ou 4 semaines suffisent pour commencer à voir des résultats et voir disparaitre les effets secondaires (maux de tête surtout, et faim).
    Voilà… bon courage à tous (bien qu’il faille peu de courage pour un jeûne…c’est très supportable après 8 jours déjà !)

  47. Jeanne dit :

    Bonsoir
    Jai 64 ans,et suis tombée,sur le site,par hasard.Voilà 8 jours,j,ai débuté le JI 16/8,et après des écarts,du WE,je fais le 19/8,voire 2 fois par semaine, je suis la première surprise,car moi très gourmande,je supporte très bien,ce jeûne,et suis en pleine forme.J,ai perdu surtout en cm,et mes vêtements flottent.Par contre,je mange,déjà depuis 2 ans,une alimentation IG bas. Première fois,ou une méthode,me réussit si bien,et surtout sans aucune contrainte,du moins pour moi,et suis le première étonnée.Merci

  48. Virginie dit :

    Bonjour !
    MERci pour cet article que j’ai partagé. J’ai moi mm découvert fast5 il y a quelques années et j’ai créé un petit blog pour le faire connaître car trop de gens souffrent bêtement de surpoids alors que c’est si simple de tout remettre en ordre avec le jeune intermittent !!! On nous prend souvent pour des fous lorsqu’on en parle mais vu qu’on se sent tellement mieux et que ca marche, peu à peu on écoute ! Merci !

  49. Jeanne dit :

    bonjour
    Juste pour dire,que tout va bien,et à ce jour,je continue le 16/8,toute les jours,et même allant jusqu,à 23 heures,de jeûne,2 fois la semaine,sans aucun problème. j,ai perdu du poids,et surtout affinée,en plus,j,ai une qualité de sommeil,extraordinaire, tension artérielle,diminuée,plus de crampes nocturnes,et finies les douleurs articulaires à répétition,et je retrouve un teint éclatant,même à 64 ans!! Merci de me préciser,si ce sont biens,les avantages du jeûne?

  50. Balthazar dit :

    Bonjour
    Pour tirer tous les bénéfices du jeûne intermittent 20/4 quel repas type pourrait on prendre sans tomber dans l’excès. Je ne trouve pas trop de réponse à ce sujet..personnellement je ne sais pas trop me raisonner j’attends votre éclairage merci encore….

    • Svanhilde dit :

      Tu devrais regarder sur des blogs de personnes qui mangent « paléo », ça t’aidera peut-être! Je mange ainsi depuis plusieurs mois, en 20/4, et je n’ai jamais été aussi en forme 😀

      • Il n’est pas nécessaire de manger paléo pour pratiquer le jeûne intermittent. L’essentiel étant d’avoir une alimentation la plus végétale possible, avec une proportion de cru si vous tolérez, et le moins possible de produits transformés.

  51. Valéria dit :

    Des nouvelles depuis septembre 2015…
    Toujours au 16/8, je garde le bénéfice des bienfaits mentionnés en septembre concernant un bien-être général, de forme et d’énergie.
    Au niveau perte de poids, c’est par-contre une énorme déception… Perte minime de 200 grammes à la semaine, repris à la moindre occasion, par-exemple aux fêtes de fin d’année…
    Si la balance n’encourage absolument pas, la silhouette semble se modifier. Je suis à l’aise dans mes vêtements et certaines personnes me disent que j’ai maigri.
    Bref, je continue avec de nouvelles habitudes alimentaires bien ancrées et une nette diminution de mon attirance pour les choses sucrées.

  52. Bernard dit :

    Les médecins et les dietetitiens n’y connaissent rien!
    D’ailleurs il faut avoir expérimenté le jeûne pour être en mesure de conseiller.
    Ceci dit ton article est très bon

  53. Michel dit :

    Les boissons telles que kéfir (de fruits) et kombucha entrent-elles dans la catégorie « buvables » pendant le jeûne ou plutôt « briseuses » de jeûne ?

  54. Marc Gagné dit :

    Je pratique le jeûne intermitent depuis un mois avec beaucoup de succès.
    Je ne prend qu’un repas le soir lequel est pris en moins d’une heure. Je pratique donc le 23/1 !!!!!!
    La faim a toujours été un sérieux problème pour moi et maintenant je m’émerveille de voir comment c’est une chose du passé.
    J’ai aussi souffert pendant longtemps de « grignotage nocturne » (le Night Eating Syndrome) et rien ne semblait pourvoir m’empêcher de manger la nuit, en général 3-4 collations de 22 heures jusqu’à 6 heures du matin… mais depuis que je pratique le 23/1, cela est disparu dès la première nuit.
    J’ai déjà perdu près de 6 kilos durant ce mois.
    Je me sens en forme comme jamais auparavent, autant physiquement que mentalement.
    Je ne voulais que donner mon témoignage à ce sujet.

  55. Bonjour et merci pour tout ces témoignages et conseils prodigués, pour ma part l’alimentation est une histoire d’amour et de crainte au vu de mes variations d’états de fatigue et de surpoids!!!j’ai fait beaucoup de régimes comme pleine de personne et ma génération 60 a connu les première dérives anorexiques…je mange bio et sainement la plupart du temps sauf quand j’envisage de réduire mon alimentation alors là c’est l’enfer, je ne sais plus que manger et je tombe dans les travers du sucre et du gras hihih bon la ménopause n’a rien arrangé. J’ai observé que dans ma vie les grands changements amoureux notamment s’accompagnaient toujours d’un jeûne avec juste eau café+++(je suis caféinomane) et un jus de fruit par ex. j’ai toujours retrouvé le moral et la forme en plus de mon poids idéal. je vais donc remettre le couvert avec le jeûne hebdomadaire car trois semaines sont difficiles à trouver au niveau social, merci pour l’impulsion, j’ai une question concernant les dosha ayurvédique, ce jeûne correspondrait plus aux Kafa qu’en est il des autres??? merci et radieuse santé myriam

  56. Svanhilde dit :

    Bonjour, merci pour cet article!
    Actuellement je fonctionne en 20/4, depuis plus d’un mois en fait; mon compagnon s’étant alarmé car je « perdais du poids trop vite » selon lui, j’ai décidé de faire 2 repas légers le midi par semaine (en mode paléo, vu que c’est ainsi que je m’alimente depuis plusieurs mois). Est-ce que c’est « grave » si je fais cette entorse à ma pratique de jeûne, ou est-ce que ça ne pose pas de problème? Ma question a l’air bête, je m’en doute, mais je préfère demander plutôt que risquer de me planter avec des suppositions ! Merci d’avance !

    • Merci pour votre témoignage. Ne vous imposez pas de contrainte sinon vous ne pourrez pas tenir sur la longueur. Soyez plutôt à l’écoute de vos sensations alimentaires : si vous avez faim, prenez un repas le midi, pas spécialement paléo, l’essentiel étant de manger des produits bruts les moins transformés possibles.

  57. Vincent dit :

    Bonjour à toutes et tous. Très bon article et synthèse quant au jeûne. Après quelques essais au jeûne hydrique, il y a 4 ans, je me suis livré au daily fasting en ne prenant qu’un seul repas par jour le soir voir pas d’eau non plus en dehors de la période, il y a un an de cela. Bien qu’ayant un régime dit hypotoxique depuis près de 16 ans maintenant (pas de produits laitiers de vache ni de chair animale de mammifères et volaille ni céréales à gluten), grosses sorties de corps avec éruptions cutanées au niveau des mains et des… oreilles. Douleurs vives et démangeaisons terribles. La situation s’est reproduites trois fois avec des périodes de pause. Depuis, je fais des jeûnes secs sur cinq jours, lorsque j’en ressens le besoin/envie. Plus aucune manifestation cutanée. Nouveau rythme quotidien, depuis, jeûner un jour sur deux avec prise alimentaire entre 17:00 et 22:00 en respectant toujours la chronobiologie et dissociation alimentaire (fruits hydriques toujours avant et à part du reste des autres familles alimentaires). 44 ans, 1m85 pour 85 kg, sports intenses (Boxe Française, Jogging, Rameur Concept 2, musculation en poids de corps…). Alors, le jeûne bon ou pas pour la santé ? J’observe les résultats et m’en remets à mes ressentis. Le reste n’étant que palabres souvent de la part de personnes n’ayant jamais sauté un seul repas de leur vie. Bonne continuation à chacune et chacun. -What one man can do, another can do-

  58. Hélène lmartin dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes les informations. Je pratique le jeûne 16/8, et je mange des aliments à ig bas. Ce qui me va tès bien.
    La seule chose difficile pour moi est de boire 1 litre d’eau dans ma journée. Je n’ai jamais soif. Est ce un problème? Pour la santé? Pour la perte de poids?
    Merci pour votre rėponse
    Hélène

  59. Adrien dit :

    Hello Florian,

    Je m’intéresse de plus en plus au jeune intermittent et ton article m’a bien aidé à mieux comprendre le fonctionnement.
    Petite question : est-ce que tu bois de l’eau pendant le jeune? Ou tu fais un jeune sec ?

  60. Mumu dit :

    Coucou. Voilà j’ai 64 ans et je fais le 16/8 depuis 15j. Suite à une grave opération des intestins il y a une vingtaine d’années, il ne m’était plus possible de manger de salade verte ou autres légumes sans parler des fruits. Et là je revis. Je me fais des saladiers de salade verte mélangée à d’autres légumes. Comme fruits je mange des pommes. Et des protéines bien sûr.Et bien je suis ravie de ce jeune. Je pète la forme. Par contre gros bémol l’haleine. Je suis animatrice commerciale et ça « craint » pour les clients. Les chewing-gums sans sucre sont ils autorisés ? Autre chose je ne prenais jamais de petit déjeuner dans mon cas je serait il pas préférable de ne prendre qu’un repas par jour. Encore merci Florian. Bonne soirée à tous

    • Merci de votre témoignage. Je ne vous encouragerai pas à consommer régulièrement des chewing gums sans sucre, ils contiennent des additifs douteux (aspartame, dioxyde de titane, etc.). Vous pouvez soit mâcher une graine de cardamome (effet antiseptique et odorant) soit faire un gargarisme d’eau additionnée d’un peu de bicarbonate de soude.
      Si le 16/8 vous convient tel quel sans petit déjeuner, continuez ainsi.

  61. grondin patricia dit :

    Bonjour
    j’ai 49 ans
    il y a un ans j’ai commencé un régime ,j’avais 83 kg, aujourd’hui j’en ai entre 49 et 52 kg , cela dépend des excès du week end ,j’essais tant bien que mal de rester dans cette fourchette de poids, mais en sortie de week end et donc excès, je me rends compte qu’il est de plus en plus difficile pour moi d’attaquer la journée du lundi car il faut éliminer les excès du week end .
    Depuis le 1 Mars je me mets en mode jeune intermittent avec 1 café au lait le matin à 6h30 mn et repas à 18 heure le soir composé de 100 gr flocon avoine + 100 ml lait(j’adore ça) 200 gr de légumes variés + 200 gr de fruit mer ou poisson ou 2 oeuf bouillis + 100 gr de fromage blanc à 0 %
    Voila pouvez vous me dire si c’est convenable ?

  62. Mumu dit :

    Me revoilà, après avoir lu le livre de JB RIVES; à la page 126 de son livre il donne la composition du repas idéal : pour les protéines , quantité environ la taille de votre paume ouverte , pour les légumes : la moitié de notre assiette, je ne parle pas de l’option féculents ou dessert, vu que je ne fais pas de sport. Si l’on ne fait qu’un repas/jour, je trouve cela un peu « léger », ou alors je n’ai pas bien saisi
    Qu’en pensez-vous ? Merci

  63. Bonjour FLorian,

    Merci pour ces éclairages. Je pratique le jeune de temps en temps mais pas de façon encore très régulière. J’ai regardé un reportage récemment et une personne mentionné la possibilité de faire un jeune mais en consommant des bouillons et des jus exclusivement.
    L’idée m’intéresse mais il semble que cela sort du cadre stricte du jeune.
    Avez-vous essayé?

  64. lou dit :

    Bonjour ma fille ne mange que le soir depuis environ 5 mois suite a des maux de ventre important en journée , elle se sent bien y’a t-il des risques pour son estomac ? Car je m’inquiète de la voir souffrir comme ça en journée.
    Elle me dit que le soir , elle se sent mieux pour manger. Est-ce normal ?
    Ce n’est pas de l’anorexie elle meurt d’envie de mange mais ne peut pas.

    Merci de me répondre , Bonne journée (ou bonne soirée)

  65. Riviere dit :

    BOnjour
    Pendant le jeûne. Puis Je m’hydrate ? Eau , jus de légumes ? Ou Bien aucun Breuvage ?
    Merci de votre réponse
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter
Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières publications et suivre notre actualité